Tic-Tac : le temps de l'art avec le collectif Human since 1982

Mais qu'est ce qu'une horloge analogique au final si ce n'est la danse ininterrompue de deux corps dans un manège circulaire ? C'est un peu l'idée qui a présidée la création de l'installation A Million Times du collectif suédois Human Since 1982. 

Human since 1982

288 horloges synchronisées par iPad pour un danse de Tic et de Tac. Plutôt que d'emprunter le chemin du tout numérique, c'est celui du métissage, de la réinterprétation d'objet que le collectif suédois Human since 1982 emprunte. A l'occasion de la manifestation Design Days de Dubai celui-ci, présentera sa toute nouvelle installation au titre énigmatique de A Million Times. Dans la plus grande ville des Emirats Arabes Unis c'est à la galerie Victor Hunt qu'il faudra se rendre pour voir l'oeuvre de ses yeux.

Publicité

Ce n'est pas la première fois que l'on doit pareille installation au groupe d'artistes venus du Grand Nord. La plupart de leur création semble en effet habitée par le souci de faire de l'art à partir d'un matériel qu'on pourrait trouver si ce n'est trivial, du moins inhabituel. La raison avancée : un retour aux sources aux qualités physiques d'un objet vidé de sa fonction première. A bas le fonctionnalisme, et l'utilité. Place à l'essence et à la création pure.

Inutile disions-nous. Pas totalement l'idée est plutôt de mêler la raison première d'être de ces horloges avec leur caractéristique physique intrinsèque. Robert Hunt, propriétaire de galerie et commissaire de l'exposition précise :

Enfermé dans sa fonction première de donner l'heure, le caractère naturel d'un horloge analogique - avec ses deux bras dansant en permanence au ralenti autour de l'axe central - dévoile des qualité figurative cachée sans pour autant renier son utilité première.

Publicité

Tout est dit.

Human since 1982 - A million times

Publicité

Publicité

On vous conseille également : 

Source : THIS IS PAPER 

Par Tomas Statius, publié le 01/03/2013

Copié

Pour vous :