Gangnam Style : comment un Français a inquiété la Toile

Vous n'avez sûrement pas échappé à cette vidéo. Intitulée "Nostradamus, révélation sur gangnam style", elle a été réalisée par un certain Guillaume Leroy et entend faire le lien entre la fin du monde et le compositeur sud-coréen PsyUn énorme canular. 

Capture d'écran YouTube

"Je me doutais que ça allait faire un peu le buzz mais je ne m'attendais pas à un tel écho" explique Simon Gosselin au Parisien. Car derrière l'étudiant qui réalise des "recherches [...] sur la littérature de la Renaissance et notamment Nostradamus", se cache en réalité un Caennais qui s'est foutu de la Toile pendant plus d'une semaine.

Publicité

Comment ? En produisant une petite vidéo de qualité médiocre. Elle raconte la dernière découverte de Guillaume Leroy, un "thésard en littérature de la Renaissance" qui aurait découvert une prophétie de Nostradamus :

Du matin calme la fin viendra, une fois le nombre de cercles alignés à neuf sera, du cheval qui dansera.

Publicité

Selon le faux thésard, cette prophétie fait directement allusion au clip Gangnam Style de Psy vu, aujourd'hui, plus de 830 millions de fois dans le monde. Les "neuf cercles" ? Les zéros du milliard de visionnages que la vidéo atteindrait le 21 décembre 2012. Une date déjà connue pour être celle de la fin du monde selon les Mayas. Guillaume Leroy conseille donc au compositeur Psy de retirer sa vidéo.

"On a imaginé une fausse bande-annonce"

Imaginez un peu l'équation : la pop culture de Psy, la réputation de Nostradamus et les incantations Mayas. Pas mieux pour mettre en ébullition les internets. Tout ça parce que deux mecs, Simon Gosselin et Antoine Daniel (connu pour être derrière les What The Cut !?), ont décidé de se marrer un bon coup.

Publicité

Ce dernier s'explique :

J'avais posté la news sur mon Facebook comme quoi Gangnam Style était devenue la vidéo la plus vue de tout Youtube. Avec Simon, on a commencé à tripper sur le fait que c'était peut-être "ça 2012". On s'est imaginé une fausse bande-annonce. Comme dans tous les films catastrophes, il y a toujours un premier mec, souvent un scientifique, qui sait qu'il va y avoir une merde en premier. Le truc, c'est que personne ne l'écoute. Alors on a imaginé ce type, un thésard, qui avait analysé une (fausse) prophétie de Nostradamus.

Et la Toile s'excita, les médias s'emportèrent

Simon Gosselin poste la vidéo le dimanche 25 novembre sur YouTube. En parallèle, il crée des comptes au nom de Guillaume Leroy : une adresse email et un compte Twitter. Dans la peau d'un étudiant un peu flippant, ses tweets sont truffés d'avertissements :

Publicité

Capture d'écran Twitter

Capture d'écran Twitter

Rapidement, la vidéo "Nostadamus, révélation sur gangnam style" engrange des centaines de vues puis des milliers et enfin des dizaines de milliers. Jusqu'à atterrir sur les écrans de télévision du Mexique qui prennent au sérieux la fausse théorie du faux thésard français.

Une photo partagée 10 000 fois grâce à 4chan

Et une photo qui rassemble les éléments apportés par le faux Guillaume Leroy va faire son apparition sur Internet. Soit une pincée de Nostradamus, une fine couche de Corée du Sud, une cuillère de Psy et un "1000000 on december the 21th" en forme d'interrogation WTF. 4chan la diffuse sur son Facebook : la photo sera partagée près de 10 000 fois sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Pas mal pour ce qui devait être, à l'origine, une blague entre potes.

Photomontage partagé sur la Toile

Comme le rapporte CaenMaVille.com, de nombreux médias français commencent à s'intéresser de près à ce Guillaume Leroy. L'hebdo Courrier international rédige un article : "Psy, l'apocalypse et l'intox". Le Matin, lui, va jusqu'à reprendre la vidéo telle quelle, sans essayer de questionner le faux Guillaume Leroy. M6 et Le Monde veulent le contacter tandis que Le Parisien écrit un papier qui dénonce, enfin, un canular. La boucle est bouclée, le canular a fonctionné.

Et un internaute de laisser, sous la vidéo, un commentaire de conclusion parfaitement pertinent :

« Le problème avec les citations sur Internet : on ne peut jamais vraiment savoir si elles sont authentiques » Abraham Lincoln

Article du Parisien sur le canular

Par Louis Lepron, publié le 03/12/2012

Pour vous :