Enigme : les rochers mouvants de Death Valley

Depuis des années en Californie, dans la Vallée de la Mort (Death Valley), des rochers se déplacent tout seuls et tout le monde se demande bien comment...

Publicité

Dans la série des infos scotchantes, les plus impressionnantes restent les mystères non résolus. Ceux contre lesquels la raison butte dans sa plus simple logique comme dans son approche la plus scientifique. Qu'est ce qui fait bouger ces rochers de la Vallée de la Mort ? Qu'est-ce qui fait glisser ces fameuses "sliding stones" qui laissent derrière elles la trace de leur évasion ?

La danse des pierres de Death Valley

C'est sur le Racetrack Playa, lac asséché situé à l'ouest du parc de la Vallée de la Mort que de mystérieuses pierres se déplacent sans aucune raison visible. La preuve de ce phénomène ? Le sillon creusé qu'elles laissent derrière elles et qui atteste de leur trajectoire mais hormis ce détail, aucun témoin à l'horizon. Comme si les pierres attendaient la tombée d'une nuit désertique pour se moquer de la rationalité des hommes.

Publicité

Ce lac asséché pendant les périodes sèches laissent apparaitre dans sa boue craquelée des traces au bout desquelles on retrouve systématiquement un rocher. Un constat qui ne se limite pas à 1 ou 2 pierres éparses mais à de centaines de blocs retrouvés en bout de chemins mystérieusement tracés.

© capture écran Planet Terre Ens-lyon

Tentatives d'explication

Bien sûr, un tel phénomène en plein coeur de la Vallée de la Mort a suscité les histoires de fantômes en tous genres mais les esprits cartésiens n'en démordent pas : il doit bien y avoir une explication à la danse invisible de ces sphères rocheuses.

Publicité

  • Première hypothèse : s'agit-il tout simplement de petits farceurs qui s'amuseraient à déplacer eux-mêmes les blocs pour se moquer du monde ?

Peu probable ! En effet, lorsque les pierres se déplacent, c'est certes sur un lac asséché mais sur des zones où la boue est encore humide et donc compacte. Les pas du moindre farceur seraient donc visibles autour de la trace laissée par le rocher. Or, depuis l'apparition de ce phénomène, il n'y a jamais eu état de la moindre trace de pas.

  • Deuxième hypothèse : la fonte des plaques de glaces qui se forment sur l'étendue asséchée du lac seraient à l'origine du déplacement des blocs.

Publicité

Là encore, probabilité très faible. Si les pierres se déplaçaient en fonction de la fonte des plaques de glace, les traces laissées n'auraient pas toutes la même forme. Or celles-ci sont toujours identiques et bien souvent parallèles. Cette hypothèse est pour cette raison vivement critiquée.

  • Troisième hypothèse : Les vents locaux qui peuvent dépasser les 120 km/h soufflent du sud-ouest vers le nord-ouest, soit exactement dans la même orientation des rochers.

C'est la théorie avancée par la NASA selon ses recherches effectuées lors de l'été 2010 sur le Racetrak Lac. Mais si l'on sait qu'un objet lourd glisse facilement une fois qu'il a pris de la vitesse, imaginer ces pierres propulsées par la seule vitesse du vent a toutefois ses limites. Ces blocs rocheux, particulièrement lourds, peuvent parfois peser plus d'une centaine de kilos. De quoi maintenir le fil du questionnement :

Mais qu'est-ce-qui peut bien faire danser ces fameuses pierres sur ce lac de la Vallée de la Mort ?

 

 

sources : Planet Terre Gentside

Par Afifia B, publié le 18/06/2013

Copié

Pour vous :