Le crew Breaking Bad

Les séries récompensées aux Emmy Awards 2013

Breaking Bad, House of Cards, The Big Bang Theory, Girls : cette nuit, les séries se sont rencontrées pour mieux s’affronter lors de la 65 cérémonie des Emmy Awards à Los Angeles. Mais fade a été le combat.

emmy awards

Le crew Breaking Bad

Neil Patrick Harris a encore présenté les Emmys. Après ses bonnes performances aux Tony Awards et aux Oscars, on ne s’étonne que peu de ce choix. En compagnie de Jane Lynch, Jimmy Kimmel, Jimmy Fallon et Conan O’Brien qui se bousculent pour lui donner des conseils, l’host du soir lance la cérémonie.

Publicité

Alors qu’ils se chamaillent sur scène, Kevin Spacey brise un mur pour s’adresser au public. La référence à House of Cards est posée. S’ensuit un autre clin d’œil, celui-ci à la performance de Miley Cyrus aux derniers MTV Music Video Awards qui avait choqué l’Amérique puritaine : Tina Fey et Amy Poehler demandent à Neil Patrick Harris de twerker. La cérémonie peut commencer.

Danse, humour, chant, style : l’animateur est à la hauteur, invitant même Nathan Fillion pour un numéro, sans doute en relation à leur collaboration sur la comédie musicale Doctor Horrible. Avant de remettre les principales récompenses, c’est le moment émotion : l’Académie rend hommage aux défunts.

Des proches, amis et anciens collègues de James Gandolfini, Jonathan Winters, Jean Stapelton ou Cory Montheith montent sur scène. Les larmes aux yeux, Edie Falco se souvient de son mari à l’écran.

Publicité

Des résultats surprenants

Première surprise, et de taille : House of Cards n’est récompensé que dans la catégorie Meilleur Réalisateur dans une Série Dramatique grâce au travail de David Fincher. C’est une première : House of Cards est la première série qui n’est pas produite par une chaîne de télévision à recevoir une récompense.

Deuxième surprise : Breaking Bad voit ses acteurs principaux être oubliés. Aaron Paul, Bryan Cranston, les deux figures de la série ? Ils n’auront rien pour leur dernier tour de piste alors que la cinquième et dernière saison touche à sa fin.  Anna Gunn sauve la mise avec l’Emmy de la Meilleure Actrice Secondaire dans une série dramatique.

Il faudra attendre la dernière récompense de la soirée pour que l’honneur de la série de Vince Gilligan soit sauvée : Breaking Bad obtient l’Emmy de la Meilleure Série Dramatique. Ouf.

Publicité

Frustration

Finalement, les résultats des Emmy Awards sont à la fois évidents et frustrants. Entre répétition lourde (Claire Danes pour Meilleure Actrice et Modern Family pour Meilleure Série Comique, récompensée pour la quatrième fois) et oublis incompréhensibles (Game of Thrones, House of Cards), on se demande comment les votes ont été réalisés.

Jeff Daniels (The Newsroom) réussira même à choquer lorsqu’il remporte l’Emmy pour le Meilleur Acteur dans une Série Dramatique. Il était opposé à Bryan Cranston (Breaking Bad), Kevin Spacey (House of Cards), Damian Lewis (Homeland) et Jon Hamm (Mad Men). Et c’est Bobby Canavale (Boardwalk Empire) qui remporte l’Emmy du Meilleur Acteur Secondaire pour une série dramatique face à Aaron Paul. Les fans de Breaking Bad s’insurgent.

Publicité

La dernière surprise concerne l’Emmy pour la Meilleure Émission de Variété. Après dix années de victoire, The Daily Show with Jon Stewart laisse la place à The Colbert Report. Un passage de témoin télévisuel.

Ma vie avec Liberace au sommet

Du côté des récompenses liées aux « Mini-Séries » ou « Téléfilms » en compétition, Ma vie avec Liberace (au cinéma en France) rafle tout : onze Emmy. On les retrouve dans les poches de Michael Douglas (Meilleur Acteur), Steven Soderbergh (Meilleur Réalisateur) et du film : Meilleure Mini-Série ou Téléfilm.

Pour couronner le tout et donner des allures de respect à une cérémonie bien fade, Elton John a dédié à Liberace une performance exceptionnelle et mélancolique en reprenant la chanson originale « Home Again ».

Par Lorraine Besse, publié le 23/09/2013

Copié

Pour vous :