Dans l'imaginaire d'un graffeur par David Anthony Parkinson

Quand concept cinématographique et street art se rencontrent, ça donne ça. Le réalisateur australien David Anthony Parkinson, co-fondateur du studio Shed Space, a voulu décrire ce qui se passe dans l’esprit d’un artiste, de sa conception de l’image jusqu’à l’exercice difficile de la reproduire dans le réel.

Parkinson montre alors le fossé, qui peut être énorme entre ce qu’on veut réaliser et ce qu’on réalise effectivement et c’est une des bases fondamentales de la création artistique.

C’est le graffeur Cameo qui a accepté de servir de cobaye à l’objectif, et le personnage, tout autant que son imaginaire, colle parfaitement à l’ambiance très mystique et envoutante de la vidéo. Le choix du mur, le choix des couleurs, on ressent vraiment toute la démarche, de la pression à l’excitation du graffeur qui va passer à l’acte. Mais un acte rêvé puisque c’est en fait le graffeur qui est en train de s’imaginer sa future pièce...donnant naissance aux premières esquisses sur papier.

Publicité

Et pour ceux qui ont été envoutés par la musique, c’est le remix de Jakwob du titre DJ Erase My Mind de Niki & The Dove…

Par Konbini, publié le 14/06/2012

Copié

Pour vous :