Corée : on a découvert la preuve que les licornes existent

Il était une fois en Corée du Nord un roi qui chevauchait une licorne. Loin d'être une fable, c'est une annonce très officielle de l'Institut d'histoire de la Corée du Nord qui prétend avoir trouvé la tanière d'une licorne. Un communiqué de presse a même été envoyé jeudi soir 29 Novembre par l'agence de presse gouvernementale, la KCNA.

Le Roi et la Licorne

Selon le directeur de L'institut de recherche, Jo Hui Sung : " les livres d'histoire de la Corée parlent d'une licorne qui aurait été montée par le roi Tongmyong, et de sa tanière".

Publicité

Le roi Tongmyong, fondateur du royaume de Goguryeo (37 av. J-C) aurait eu pour habitude de se rendre au temple Yongmyong en face duquel se trouvait la tanière de sa licorne. S'il fallait trouver un titre de livre, Le Roi et la Licorne aurait été le plus approprié. Dans ce contexte très sérieux, on optera plutôt pour "l'arnaque de la licorne".

Le secret de la licorne

Difficile de ne pas soupçonner un acte de propagande lorsque la Corée met sur la table une découverte abracadabrante. Dans ce pays qui traite ses leaders comme des demi-dieux jusqu'à leurs attribuer des actes divins, on cherche le hic. Et puis on l'a trouvé. En effet, à la fin du communiqué il est précisé que :

La découverte de la tanière de licorne, associée aux légendes autour du roi Tongmyong, prouve que Pyongyang était la capitale de l'ancienne Corée et du royaume Koguryo.

Publicité

Les dieux vivants de Corée

Voilà qui placerait le régime nord-coréen dans son bon droit. Mais qui est assez naïf pour le croire ? Un peuple manipulé à qui on a fait croire que Kim Jong Il a par exemple fait un 5 trous-en-un la première fois qu'il a joué au golf (record mondial). On lui attribue également l'écriture de 6 opéras en deux ans ainsi que l'invention du hamburger. Rien que ça ! Anecdotes absurdes pour certains mais bien réelles pour d'autres. Un peuple manipulé est un peuple qui croit et soutient sans douter de sa naïveté mais il arrive que tel est pris qui croyait prendre.

En effet, pas plus tard que la semaine dernière, le journal américain satyrique The Onion a décerné un faux prix à Kim Jong-un : le prix de l'homme vivant le plus sexy du monde de 2012. Le Quotidien du Peuple (organe du PCC) s'est empressé de relayer la nouvelle dans ses pages sans douter une seule seconde de la dimension humoristique d'une telle annonce. Pourtant, le second degré était aussi flagrant qu'une corne de licorne :

Sous des dehors d'homme fort qui cachent son côté indéniablement mignon et chou, Kim a fait chavirer le cœur des membres de la rédaction avec son parfait sens de la mode

Publicité

© PC/David Guttenfelder

©AFP/KNS

Il était une fois en Corée une licorne retrouvée et un leader chou. Du mythe au ridicule il n'y a qu'un pas...

Publicité

Par Afifia B, publié le 03/12/2012

Pour vous :