Une photo de famille laissée sur la Lune

Tous les x du mois, on s’attaque à un cliché qui sort du commun. On le décortique, on le dépèce jusqu’à en extraire la substance, et on analyse les à-côtés. Tout ça pour bien comprendre. Car les images sont trop souvent trompeuses. Ici, on vous parle d'un cliché extraordinaire. On dirait qu'il gît comme un vulgaire prospectus. Mais non ! 

Charles Duke

Premier constat : une photo à terre

Un truc gisant par terre. Quand on y regarde de plus près on constate qu'il s'agit d'une photo, au bord doré, un peu gondolée bien que consciencieusement emballée dans du plastique. Une famille : un couple et deux enfants. Le type de cliché que son propriétaire garde précieusement dans la poche intérieure de sa veste ou dans son portefeuille. Le type de cliché qu'on évite de perdre.

Publicité

Mis à part ça, ce qui étonne le plus, c'est la consistance du sol. Une terre à la fois grisatre et épaisse. Et puis cette trace de pas qui parait massive tout en bas du cliché. On se demande où se passe la scène. Dans quel pays ? Ou sur quelle planète ?

Charles Duke

Apollo, seizième du nom

Charles Duke

Publicité

Le 16 avril 1972, soit trois ans après le premier pas de Neil Armstrong, Apollo 16 part du Centre Kennedy, en Floride. A son bord, John W. Young, Charles Duke, et Ken Mattingly. Onze jours après leur départ, la navette arrive à bon port : la Lune. Tandis que le dernier stationne en orbite pour y faire des relevés scientifiques, les deux autres partent à bord du module lunaire.

Ce sera la première exploration des hauteurs du satellite et plus particulièrement du cratère Descartes. Après 71 heures passées à faire joujou avec la pesanteur, il est temps de revenir sur Terre. Mais pas sans laisser à la Lune un petit souvenir.

Charles Duke, l'homme qui a laissé un photo sur la lune

Charles Duke

Publicité

Charles Duke (à droite sur la photo), alors âgé de 36 ans, avait une petite idée derrière la tête. Un petit pas pour l'humanité mais un grand plaisir pour lui. Des clichés de la Lune, ou pris de la Lune, existent déjà. Aucune ne gît sur le sol lunaire. Voilà. Une idée pas forcément écologique mais un joli hommage à sa femme Dorothy et à ses deux fils Thomas et Charles. Bien évidemment il a laissé le cliché sur place de son propre gré. Il parait même que la scène est intacte. Le trace de botte y comprise.

On vous conseille également : 

Publicité

Source : PETAPIXEL

Par Tomas Statius, publié le 12/02/2013

Copié

Pour vous :