« Quoi ?! On a fait un bide ? »

featuredImage

Ces films qui ont fait un bide

Alors que certains films rapportent plus de 15.000 fois leur budget (Paranormal Activity), d'autres s'avèrent peu rentables, voire complètement déficitaires pour les sociétés de production. Petite sélection d'oeuvres qui ont fait perdre beaucoup d'argent.

rentables

"Quoi ?! On a fait un bide ?"

Selon Cinemablend, Disney pourrait perdre 150M$ pour The Lone Ranger. Affichant de très faibles recette au cinéma, le film s'est littéralement fait écraser par Moi Moche et Méchant 2, qui triomphe au box-office. En ésperant que le film arrivera à se rétablir à l'international, pour qu'il ne fasse pas partie de cette liste.

Le bide Disney

  • Titre : John Carter;
  • Réalisateur : Andrew Stanton;
  • Année de production : 2012
  • Budget : 250M$;
  • Recettes : 268M$.

Sur le papier, John Carter a été bénéfique pour Disney. Mais la réalité est toute autre. Aux Etats-Unis, les studios estiment qu'un film est rentable dès lors qu'il rembourse son budget, et ce juste sur le territoire national. John Carter fait seulement 70M$ aux Etats-Unis, bien loin des 250M$.

Selon Disney, le film leur aurait fait perdre 200M$ et fait démissionner le président de Walt Disney Studios, sous l'impulsion de Robert Iger, le PDG de Disney. Il est pourtant signé par Andrew Stanton, qui a notamment réalisé Le Monde de Nemo ou encore Wall-E. Pour un film de ce budget (comme Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé, Pirates des Caraïbes 3 ou Spider-Man 3), l'ambition est plutôt d'atteindre le triple.

Le film qui a rapporté 30 dollars

  • Titre : Zyzzyx Road;
  • Réalisateur : John Penney;
  • Année de production : 2004;
  • Budget : 2M$;
  • Recettes : 30$.

Un résultat qui en fait sourire plus d'un (sauf les producteurs) pour un film qui est devenu une référence en terme de rentabilité au cinéma. Comment expliquer ces 1 999 970$ de perdus ? Tout simplement car le film n'a été distribué que dans une seule salle aux Etats-Unis, rapportant 30$ sur 6 jours.

Rappelons quand même que le film mettait à l'affiche Katherine Heigl (Grey's Anatomy, L'Abominable Vérité) et Tom Sizemore (Heat, La Chute du Faucon Noire, Il Faut Sauver le Soldat Ryan).

Le plus gros bide de l'histoire du cinéma

  • Titre : L'Île aux Pirates;
  • Réalisateur : Renny Harlin;
  • Année de production : 1995;
  • Budget : 115M$;
  • Recettes : 18,5 M$.

C'est à ce film que revient le titre de Plus Gros Bide de l'Histoire du Cinéma, qui a quand même coulé sa boîte de production, Caroloco (Rambo, Terminator 2, Basic Instinct). Comment expliquer ce crash cinématographique ? Le film n'est apparemment pas si mauvais que ça (voir Battlefield Earth) mais n'aurait juste pas trouvé son public.

À part Pirates des Caraïbes, les films de pirates n'ont pas toujours été populaires. En témoigne par exemple Pirates de Polanski, qui n'a rapporté que 6M$ pour un budget de 40M$.

Le bide lynch

  • Titre : Lost Highway;
  • Réalisateur : David Lynch;
  • Année de production : 1997;
  • Budget : 15M$;
  • Recettes : 3M$.

Même si les films de David Lynch n'ont pas pour but d'être patriculièrement rentables, Lost Highway occasionna une perte de 12M$. Ce qui est pas mal, au vu du budget (comparativement, Dune fait 30M$ de recettes pour 40 de budget).

Au départ, Lynch avait lancé Lost Highway pour se remettre de la déception commerciale de Twin Peaks. Ce fut encore pire.

Le bide à la française

  • Titre : Catwoman;
  • Réalisateur : Pitof;
  • Année de production : 2003;
  • Budget : 100M$;
  • Recettes : 82M$.

Le film est réalisé par Pitof, qui a connu énormément de succès 3 ans auparavant avec Vidocq (premier film mondial tourné entièrement avec une caméra numérique). Le film n'arrive pas à rembourser ses frais (18 millions de perte), et hérite d'une très mauvaise critique (1,4/5 sur allociné).

Le bide après succès

  • Titre : Speed Racer;
  • Réalisateur : Andy et Lana Wachowski;
  • Année de production : 2008;
  • Budget : 213M$;
  • Recettes : 120M$.

Projet pourtant très ambitieux, Speedracer des frères Wachowski a fait un bide retentissant : 93M$ non remboursés soit 43% de son budget. En faisant un film grand public (considéré comme un "film pour enfants") le duo de Matrix a repoussé une grande partie des spectateurs, notamment les pro-Matrix qui n'ont pas compris vers quoi s'orientaient les cinéastes.

Le projet a pourtant eu une longue gestation et le duo Alfonso Cuarón/Johnny Depp a longtemps été associé au projet.

Le bide qui s'explique

  • Titre : Le 13ème Guerrier;
  • Réalisateur : John McTiernan;
  • Année de production : 1999;
  • Budget : 160M$;
  • Recettes : 60M$.

Film passé assez inaperçu, il est cependant réalisé par un poids lourd de l'industrie cinématographique : John McTiernan (Predator, Piège de Cristal, Last Action Hero, Une Journée en Enfer, Thomas Crown). 

Quelques altercations entre le réalisateur et la production sont à l'origine d'une version non approuvée par le réalisateur, celle qui fut diffusée. En effet McTiernan quitta la post-production du film, la musique fut totalement recomposée, et le montage assuré par le producteur himself. Résultat : une perte de 100M$.

Le bide d'un nanar à 44M$

  • Titre : Battlefield Earth;
  • Réalisateur : Roger Christian;
  • Année de production : 2000;
  • Budget : 44M$;
  • Recettes : 29M$.

Sorte de Planète des Singes aux allures de film de science-fiction, avec John Travolta en premier rôle, Battlefield Earth était un nanar annoncé. Le film était censé "introduire la pensée scientologues aux masses". Il est considéré par beaucoup comme l'un des plus mauvais films de tous les temps.

John Travolta avait prévu d'en faire une trilogie. Inutile de vous dire qu'il a préféré abandonner. Rappelez-vous que Forest Whitaker et Barry Pepper (Il Faut Sauver le Soldat Ryan) ont joué dedans.

On vous conseille également : 

Les chiffres des recettes sont ceux du box-office et ne prennent pas en compte ceux des ventes de DVD, Blu-Ray et autres produits dérivés qui augmentent les recettes du film.

Par Etienne Dang, publié le 11/07/2013