Jennifer Lawrence dans Hunger Games.

Un camp de vacances inspiré de Hunger Games crée la polémique

Un camp de vacances américain a eu une drôle d'idée pour occuper des enfants : organiser des semaines thématiques inspirées par les romans Hunger Games.

hunger games

Jennifer Lawrence dans Hunger Games.

"Je pourrais te poignarder"; "Si je voulais mourir, j'aimerais mourir à l'aide d'une flèche"; "Ne me tue pas avec une épée. Je préfère qu'on me tire une balle" ou encore "Est-ce qu'on va commencer par se tuer ?". Ces citations violentes ne proviennent pas du prochain Kick-Ass mais de discussions de jeunes américains dans camp de vacances un peu particulier situé en Floride. Il se nomme le Florida Country Day School.

Publicité

Chose singulière, ses activités ont pour thème les romans Hunger Games, écrits par Suzanne Collins et dont les adaptations au cinéma ont commencé en 2012 (le deuxième film a déjà sa bande-annnonce). Cette histoire d'anticipation post-apocalyptique raconte comment Le Capitole, au centre du pouvoir politique et militaire en Amérique du Nord, exerce un contrôle sur douze districts via des jeux annuels, les "Hunger Games". Ils font participer des jeunes de 12 à 18 ans afin de s'entretuer.

En conséquence, on retrouve dans cette colonie de vacances à thème, comme dans les livres, les cérémonie d'accueil, des tirs à l'arc et l'idée que, à la fin - ici, de la semaine, les 26 jeunes doivent se battre jusqu'à la "mort". Le problème, et même si le directeur du camp Jared D'Allesio ne veut pas de violence, c'est que les enfants sont un peu trop rentrés dans leurs personnages.

La presse américaine s'insurge

Tout est parti d'un reportage de Lisa Gartner pour le Tampa Bay Times. Son angle ? Passer une semaine au Florida Country Day School et rendre compte du "Hunger Camp". L'article paraît le 2 août dernier et les premières réactions dans la presse américaine se font entendre. Comme le précise Le Figaro, Gawker y voit de la "folie" et Vanity Fair un concept "perturbant".

Publicité

Ted Gillette, directeur de ce "Hunger Camp", met plutôt en avant l'esprit d'équipe :

Le camp recrée la cérémonie d'ouverture du livre avec les candidats en costumes. Les enfants font ensuite partie de districts et sont rassemblés en tributs, suivant la langue locale du livre, apprenant comment travailler à partir de la terre et construire leurs propres arcs, tirer sur des cibles, mais pas l'un contre l'autre. Ils passent la semaine à s'entraîner et à en apprendre plus sur leurs ancêtres.

Cette initiative locale ne devrait pas empêcher le prochain Hunger Games (Hunger Games : L'Embrassement) de connaître le succès à sa sortie en salles. Le premier film avait engendré plus de 700 millions de dollars de recettes dans le monde. Rendez-vous, en France, le 27 novembre 2013.

Publicité

D'ici là, bande-annonce :

On vous conseille également :

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 13/08/2013