Beyoncé interdit la présence de photographes à ses concerts

Suite à la publication de clichés peu flatteurs, la chanteuse américaine Beyoncé interdit la présence de photographes extérieurs à l'organisation de sa tournée "The Mrs Carter World Show". 

Pas de flashs crépitants, de bousculades, de regards à droite à gauche pour trouver le cliché qui va compter. Aucune de ces scènes ne se produiront lors du concert évènement de Beyoncé, jeudi soir à Paris Bercy. Et pour une seule et simple raison : le refus de la chanteuse d'accréditer les photographes de quelques quotidiens, magazines, ou médias que ce soit pour privilégier la production de clichés maison par ses propres photographes. Contrôle de son image et marre des mauvaises surprises.

Publicité

Beyonce vs. les photographes

Publicité

Cette disgrâce de la profession remonte à sa performance lors de la mi-temps du Superbowl, le 3 février dernier. Certains professionnels  peu soucieux de l'image de la star (ce qui, entendons-nous, n'est pas leur travail) ont diffusé des clichés de la chanteuse musculature toute dehors, faciès déformé par l'effort.

Et l'histoire ne s'arrête malheureusement pas là : mèmes, détournements, montages ont fini d'entamer la féminité revendiquée par la native de Houston. Mais aussi sa patience.

Publicité

C'est ainsi en accord avec Yvette Noel-Schure, sa conseillère en communication (qui avait été à la base de réclamations adressées à BuzzFeed à ce sujet) qu'a été décidé un contrôle total sur les photos transmises à la presse. Pas de présence sur le terrain : seuls les photographes officiels de la tournée seront autorisés à "shooter" avant qu'une sélection drastique des clichés ne se réalise.

Les rédactions auront ensuite un accès privilégié à une plateforme en ligne, où il sera possible de télécharger des photos. Et c'est par Facebook, via un message un poil impersonnel et unilatéral qui a été transmis sur le groupe Facebook "MusicPhotographer", qu'ils en ont été informés.

Publicité

Capture d'écran de beyonce-tour.photoshelter.com

Une stratégie qui pourrait bien se retourner contre la star. Car, outre le "mécontentement" des photographes, nul doute que cette restriction aura comme conséquence d'attiser l'envie de photos "inédites" que ce soit de la part des rédactions ou du public. Et donc la diffusion massive de photos plus "amateurs", et donc moins flatteuse.

On vous conseille également : 

Source : PetaPixel

Par Tomas Statius, publié le 23/04/2013

Copié

Pour vous :