Bryan Cranston, le héros de « Breaking Bad »

Accro à Breaking Bad Anthony Hopkins envoie un mail à Bryan Cranston

Breaking Bad n'en finit plus de faire des ravages. Cette fois, c'est Anthony Hopkins qui a envoyé un mail à Bryan Cranston pour lui faire part de son admiration.

breaking bad

Bryan Cranston, le héros de Breaking Bad

15 jours, c'est le temps qu'il a fallu à Anthony Hopkins pour dévorer les cinq saisons de Breaking Bad. Complètement accro à la série, l'acteur oscarisé s'est livré à un véritable "marathon" d'épisodes à la suite duquel il s'est empressé d'envoyer un mail élogieux à l'acteur principal. Le site Buzzfeed rapporte que Hopkins a déclaré à Bryan Cranston (alias Walter White) : "Votre performance en tant que Walter White est la meilleure interprétation que je n’ai jamais vue de toute ma vie". Avant d'ajouter :

Publicité

Votre travail est spectaculaire, absolument étonnant. [...] Vous et tous les acteurs de la série, vous êtes ce que j’ai jamais vu de mieux.

Une véritable lettre de fan qui vient se rajouter aux nombreuses éloges reçues pour la meilleure série de tous les temps. L'intégralité de la lettre est à lire ci-dessous :

"Cher Mr Cranston, 

Publicité

Je souhaitais vous écrire cet e-mail, alors je vous contacte via Jeremy Barber- je crois que nous sommes tous les deux représentés par UTA [United Talent Agency]. Une super agence d'acteurs. 

Je viens juste de finir un marathon Breaking Bad, du premier épisode de la première saison aux huit derniers épisodes de la saison 6 [il y a en vérité cinq saisons au total]. J'ai téléchargé la dernière saison sur Amazon. Au total, deux semaines de visionnage (addictif). 

Je n'ai jamais rien regardé de comparable. Exceptionnel!  

Publicité

Votre performance en tant que Walter White est la meilleure que j'ai vue, de toute ma vie. 

Il y a beaucoup d'hypocrisie dans ce milieu (..) mais votre travail est vraiment spectaculaire, absolument étonnant. Ce qui est prodigieux, c'est la puissance dégagée par chaque membre de l'équipe. Pendant quoi, cinq-six ans? Le fait pour chaque département d'avoir maintenu une telle displicine et un tel contrôle du début jusqu'à la fin, reste fantastique. 

La série débute comme une comédie noire, avant de sombrer dans un labyrinthe de sang, de destruction, infernal. On est dans la grande tragédie jacobéenne, shakespearienne ou grecque. Si vous en avez la possibilité, transmettez mon admiration à chacun, -chacun-, pour avoir livré une performance de haute tenue. 

Publicité

Merci. Ce genre de travail, d'oeuvre d'art, reste rare. Lorsque qu'elles surviennent, comme c'est le cas avec ce résultat épique, cela redonne confiance. Vous et les tous les acteurs de la série sont les meilleurs que j'ai vus. 

Cela vous paraîtra sans doute peu franc du collier. Mais ça l'est. Il est presque minuit ici à Malibu, et je me suis senti obligé d'écrire ce mail. 

Meilleures salutations 

Tony Hopkins"

La classe.

Par Constance Bloch, publié le 15/10/2013

Pour vous :