Jérôme Lefèvre, commissaire de l’exposition la plus kvlt du monde (Capture d’écran Vimeo)

Altars Of Madness : le metal extrême entre au musée

Altars Of Madness est l'exposition qui porte l'esthétique du metal extrême aux nues. Le black metal, le death metal et le grindcore sont à l'honneur au Casino Luxembourg. 

Altars Of Madness

Jérôme Lefèvre, commissaire de l'exposition la plus kvlt du monde (Capture d'écran Vimeo)

Black metal, death metal et grindcore. Si vous avez déjà approché ces styles de musique, vous n'êtes pas sans connaître l'aspect sulfureux et jusqu'au-boutiste de ces sous-genres du grand méchant heavy metal.

Publicité

Si vous ne les connaissez pas, halte aux clichés - non, les chanteurs de metal dit "extrême" ne vomissent pas dans le micro. Venez plutôt l'esprit curieux vous informer sur leur univers visuels dans l'exposition Altars Of Madness, au Casino Luxembourg, à Luxembourg, jusqu'au 15 septembre 2013.

Art is beautiful, pussy. (Crédit : WILI – Media Makers, Casino Luxembourg, 2013)

Les commissaires d'exposition Damien Deroubaix et Jérôme Lefèvre ont su convier les artistes les plus excitants de cet univers. Parmi eux, l'iconoclaste contemporain Matthew Barney, responsable de la saga de films expérimentaux Cremaster (dans laquelle l'artiste avait convié Agnostic Front, Murphy's Law et Dave Lombardo de Slayer). Au passage, il est aussi le mari de notre petite Björk adorée.

Publicité

Cycle Cremaster - trailer

Altars Of Madness convie aussi Nicholas Bullen, Larry Carroll (responsable, entre autres, de nombreuses pochettes de Slayer), Grégory Cuquel, Damien Deroubaix, (deux artistes fortement influencés par l'univers metal) et Seldon Hunt (mythique illustrateur de tant de formations metal). Mais aussi Gregory Jacobsen,Theodor Kittelsen, Harmony Korine, Élodie Lesourd, Juan Pablo Macias, Maël Nozahic, Torbjorn Rodland, Steven Shearer, Mark Titchner, Gee Vaucher et Banks Violette.

Merci Seldon Hunt pour introniser la double-pédale dans un musée. (Crédit : WILI – Media Makers, Casino Luxembourg, 2013)

Publicité

Difficiles d'accès, ces musiques ont su amalgamer des codes esthétiques issus de la crasse du punk, du gore du cinéma de série Z et d'une certaine fascination toute sataniste pour les croix inversées. C'est assez naturellement qu'en 30 ans d'existence, ces genres se sont forgés une identité visuelle aussi profonde que novatrice. Attendez-vous à une expérience intense.

Bon à savoir : cette exposition se déplacera au Confort Moderne de Poitiers du 28 septembre au 15 décembre 2013. En avant-goût, Konbini vous propose de déguster quelques photos ci-dessous.

(Crédit : WILI – Media Makers, Casino Luxembourg, 2013)

Publicité

(Crédit photo : WILI – Media Makers, Casino Luxembourg, 2013)

(Crédit photo : WILI – Media Makers, Casino Luxembourg, 2013)

(Crédit photo : WILI – Media Makers, Casino Luxembourg, 2013)

On vous conseille également :

 

 

Par Théo Chapuis, publié le 19/06/2013

Copié

Pour vous :