Le whitewashing du casting du reboot d’Hellboy suscite une controverse

Un acteur britannique a été choisi pour incarner un personnage américain d’origine japonaise.

Hollywood ne semble décidément pas décidé à apprendre de ses erreurs. Alors que les controverses provoquées par le whitewashing s’enchaînent, la dernière en date concerne le reboot à venir d’Hellboy.

Ed Skrein, qui joue le méchant Ajax dans Deadpool, a été choisi pour jouer aux côtés de David Harbour, Ian McShane et Milla Jovovich dans l’adaptation du comics produit par les studios Lionsgate et Millennium. Ed Skrein va donc incarner le major Ben Daimio, un ancien soldat américain d’origine japonaise, qui peut se transformer en jaguar quand il est triste ou en colère.

Publicité

Or Ed Skrein est… britannique.

Aucune déclaration officielle n’explique cette décision, mais on connaît la chanson. L’équipe du film justifiera probablement cette "opération de blanchiment" en évoquant des changements dans le récit. Difficile à dire pour le moment, alors que l’information vient d’être communiquée et qu’on ne sait rien de ce film à venir, si ce n’est le fait que Neil Marshall (Game of Thrones) sera à la réalisation.

Publicité

Mais les fans ont déjà exprimé leur colère sur ce choix, comme cela avait été le cas pour Ghost in the Shell. La vigilance s’est accrue autour de ce phénomène qui concerne particulièrement les reboots. Cela avait déjà été le cas pour l’adaptation d’Aladdin quand des rumeurs affirmaient que le héros du Moyen-Orient serait joué par un acteur indien.

"Tu es un acteur talentueux, pourquoi est-ce que tu prendrais le rôle à un collègue asiatique ?"

Publicité

Sourds aux polémiques, les producteurs semblent avoir du mal à croire que les fans aient autant (voire plus) d’intérêt pour des films avec un casting qui respecte les critères ethniques logiques des rôles d’origine de ces adaptations.

Par peur de perdre de l’audience, Hollywood ignore ses fans sans réaliser qu’à force de polémiques sur le whitewashing, ces derniers risquent d’être toujours moins nombreux.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Publicité

Par Ella Kemp, publié le 24/08/2017

Pour vous :