AccueilCinéma

Warner Bros et HBO Max : la colère monte à Hollywood

Publié le

par Manon Marcillat

(© DC Comics)

Un vent de fronde s'est levé sur Hollywood.

Jeudi dernier, la Warner a mis un gros coup de pied dans la fourmilière et a pris toute l’industrie de cours en annonçant que tous les films du studio prévus pour 2021, dont les très attendus Matrix 4 et Dune, seraient diffusés sur leur plateforme de vidéo à la demande HBO Max en parallèle de leur sortie en cinéma.

Un séisme qui pourrait durablement changer l’industrie du cinéma et qui suscite de nombreuses réactions de mécontentement à Hollywood. Le premier à avoir élevé la voix est Christopher Nolan, collaborateur historique de la Warner, à qui les studios ont offert 205 millions de dollars pour Tenet après avoir soutenu sa trilogie Batman ou encore Interstellar et Inception.

Alors que la Warner avait décidé de sortir Tenet en salles envers et contre tout à la rentrée, le cinéaste déplore aujourd’hui un gâchis de l’immense catalogue de la Warner, qui a le privilège de travailler avec "les meilleurs cinéastes et les plus grandes stars au monde".

"Une mauvaise décision pour le futur du cinéma"

Mais d’autres personnalités du cinéma ont également donné voix au chapitre au cours des dernières heures. Denis Villeneuve et James Gunn, les réalisateurs derrière Dune et la nouvelle version de Suicide Squad, soit deux des trois plus gros films attendus chez la Warner, se sont également dits très mécontents et déçus de cet accord.

Patty Jenkins, la réalisatrice de Wonder Woman 1984 et première victime collatérale du deal entre la Warner et HBO, s’est également exprimée au micro de CNN. En novembre dernier, les studios annonçaient la sortie simultanée de son film dans les cinémas américains et sur HBO Max, ouvrant ainsi la voie à cette décision historique. Gal Gadot, qui incarne Wonder Woman, avait alors évoqué une décision difficile à prendre mais s’affichait heureuse de voir le film qu’elle porte sur ses épaules enfin présenté au grand public.

Patty Jenkins semble également satisfaite de cette sortie simultanée pour son film, initialement prévu en pleine la pandémie, touchée que les spectateurs puissent vivre l’expérience de chez eux puisqu’ils ne peuvent pas se rendre au cinéma. Mais elle avoue également regretter que cette décision ait été prise de façon unilatérale par les studios, sans consultation des talents impliqués dans le projet et s’aligne derrière Christopher Nolan quant à l’avenir des films du futur catalogue de la Warner.

"Je suis d’accord avec Chris. Je ne pense pas que ce soit une décision positive pour le futur du cinéma, quand le Covid sera derrière nous. […] Je suis d’accord avec lui et je veux continuer à travailler pour les salles de cinéma. C’est pour les salles que les films sont faits."

Malheureusement, l’avenir des salles de cinéma n’a certainement pas pesé bien lourd dans la balance de cette décision car, comme le rappelle le New York Times, Warner Bros. appartient à la société Warner Media, elle-même détenue par l’opérateur AT&T. Inclus dans certains de leurs forfaits, les abonnements à HBO Max sont donc une source de revenus supplémentaire et le cinéma, un efficace produit d’appel.

Des potentielles actions en justice

Legendary Entertainment, la société de production qui a cofinancé la nouvelle adaptation de Dune dont le budget s’élève à 175 millions de dollars, a quant à elle déjà évoqué des actions en justice, révèle Variety.

La diffusion simultanée sur la plateforme de streaming revient à s’asseoir sur une partie des recettes du box-office et donc à un intéressement sur ces mêmes recettes, bouleversant ainsi les contrats en rigueur. Si Legendary Entertainment souhaite trouver un compromis avec la Warner, elle ne ferme par la porte à des recours en justice si les discussions n’aboutissaient pas à une révision des contrats.

Si tel est le cas, d’autres producteurs devraient rapidement s’aligner, d’autant que la Directors Guild of America, le principal syndicat des réalisateurs à Hollywood, a également rejoint la fronde.

À voir aussi sur konbini :