Si vous allez voir l'horrifique Hérédité, votre cœur pourrait (mal) réagir

Une expérience (marketing) autour de la dernière production d'A24.

Et si, au cours de la projection d'un film, on prenait votre pouls pour connaître de manière précise les bas et (surtout) les hauts de votre rythme cardiaque ? C'est l'idée, pas franchement nouvelle, qu'ont décidé de reprendre les responsables de la communication d'Hérédité, un film d'horreur produit par A24, le studio derrière The Witch

Publicité

Le rythme cardiaque de 20 spectateurs a donc été enregistré au cours des 2 heures et 6 minutes du film d'Ari Aster, à l'aide d'une application disponible sur la montre connectée d'une marque bien connue. Sur les 20 participants, cinq ont vu leur rythme cardiaque être compilé.

Sur l'image diffusée par A24, on voit ainsi de grandes courbes dessiner plusieurs pics : un premier au bout de la première demi-heure (130 battements par minute), puis un deuxième rapidement suivi d'un troisième autour d'une heure de projection (140 puis 157 BPM), et enfin  un dernier vers 1h40 (164 BPM).

Les changements cardiaques de cinq spectateurs face au film d'horreur Hérédité. (© A24)

Publicité

Il est à noter qu'il n'y aucune espèce de corrélation entre un cœur qui bat fort et la valeur d'un film. Les jump scares des longs-métrages horrifiques ne sont guère gage de qualité. Entre le cœur et la raison, il y a toujours un recul à prendre, et celui-ci doit être critique. 

Pour autant, cette expérience marketing fait suite à une autre du même ordre, mais cette fois en lien avec les dépenses caloriques : en 2012, un spécialiste en physiologie et métabolisme, le Dr Richard MacKenzie, s'était "amusé" à mesurer les dépenses d'énergie en fonction de films vus. Pour les spectateurs qui avaient tenté l'expérience, l'idée était de choisir un film d'horreur qu'ils n'avaient jamais vu. Les chercheurs avaient ensuite d'observé leurs réactions physiques.

Même si chaque individu fonctionne de manière différenciée par rapport au stress et à la peur, sans compter les particularités physiques, Shining était le film qui avait fait perdre le plus de calories aux spectateurs, avec 184 kcal en moins à la fin de la séance. Suivaient ensuite Les Dents de la mer (161), L'Exorciste (158), Alien (152), Saw (133), Freddy, les griffes de la nuit (118) et Paranormal Activity (111).

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 11/06/2018

Copié

Pour vous :