Voici tous les films annulés et reportés à cause du coronavirus

Malgré l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes, les cinémas français restent ouverts.

Des tournages en suspens, des promos et des festivals annulés, la fermeture de salles de cinéma et de nombreuses sorties de films décalées, parfois à une date inconnue : le cinéma mondial est également grippé. Il accuse des pertes colossales qui pourraient s’élever à cinq milliards de dollars.

Petit récapitulatif des films pour lesquels vous devrez prendre votre mal en patience avant de les voir en salles.

Publicité

Plusieurs films reportés

Face aux risques sanitaires et à la fermeture de salles de cinéma dans plusieurs pays, dont de très gros marchés comme la Chine, plusieurs studios ont pris la décision de reporter leurs sorties. 

On vous l’annonçait, Mourir peut attendre, les dernières aventures de l’agent 007 ont été reportées d’avril à novembre prochain. Le neuvième opus de Fast & Furious, initialement prévu pour le 20 mai prochain, voit également sa sortie reportée d’un an. 

De son côté, Sony a choisi de décaler la sortie de Pierre Lapin 2 de cinq mois, en août prochain.

Publicité

Et de nombreuses annulations non reprogrammées

Deuxième production avec Vin Diesel à subir les dommages collatéraux du Covid-19 : Bloodshot, qui voit sa sortie française repoussée à une date ultérieure non connue pour le moment. 

Alors que Tom Hanks, testé positif au coronavirus, est maintenu en quarantaine, Un Ami extraordinaire, son dernier film, est lui aussi repoussé sans nouvelle date de sortie.

L’empire Disney doit également commencer à se sentir fébrile. Outre la fermeture de ses parcs à Paris et à Orlando, les sorties de ses dernières productions, MulanLes Nouveaux Mutants et Affamés, sont reportées à une date ultérieure encore inconnue. Le sort de Black Widow est encore en suspens.

Publicité

La suite très entendue de Sans un bruit, qui devait sortir le 18 mars dans les salles françaises, voit également sa sortie annulée. Aucune nouvelle date n’a pour le moment été annoncée.

Initialement prévue pour le 25 mars, la nouvelle version de Pinocchio réalisée par Matteo Garrone avec Roberto Benigni dans le rôle de Gepetto est reportée à une date ultérieure. Le Pacte a également annoncé l’annulation de la sortie de La Daronne avec Isabelle Huppert.

Toujours côté cinéma français, Effacer l’historique, le dernier film du duo Kervern et Delépine, avec Blanche Gardin et Denis Podalydès, Brutus VS César, de Kheiron et Le Sel des larmes de Philippe Garrel, subissent le même sort.

Publicité

Enfin, Miss, de Ruben Alves, Rocks, de la Britannique Sarah Gavron, À cœur battant, de Keren Ben Rafael et Mignonnes de Maïmouna Doucouré, voient également leur sortie repoussée.

Tous les cinémas français restent cependant ouverts

L’industrie du cinéma commence donc à s’inquiéter très sérieusement. Pour remédier à ce désert cinématographique, les professionnels ont demandé un coup de pouce à l’État Français. Fort heureusement, notre cinéma national est assez bien protégé et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a donc assez rapidement mis en place quatre mesures d’urgence pour soutenir l’industrie.

Vendredi 13 mars, nouveau coup dur pour les exploitants : le gouvernement interdit les rassemblements de plus de cent personnes, ravivant ainsi l’inquiétude concernant les salles de cinéma. 

Mais la Fédération nationale des cinémas français (FNCF) se veut rassurante et a affirmé à Écran Total que les salles ne fermeraient cependant pas : “Comme c’est le cas dans des régions telles que le Haut-Rhin, les établissements pourront continuer d’accueillir le public à raison de 100 spectateurs par salle, avec des précautions particulières pour la gestion des flux dans les halls d’entrées. Cela ne pose aucun problème de mise en œuvre ; tous les cinémas restent donc ouverts.”

Par Manon Marcillat, publié le 13/03/2020