AccueilCinéma

Voici les 10 plus grosses attentes ciné chamboulées à cause du Covid

Publié le

par Lucille Bion

"La patience est une vertu, la patience est une vertu, la patience est une vertu, la patience est une vertu, la pati..."

En plus d’avoir éreinté la santé de l’industrie cinématographique, le Covid-19 aura chamboulé tout le calendrier des sorties, privant certains films d’une projection en salles. Tenet, qui engrange 20 millions par semaine après avoir coûté 200 millions à la Warner, n’aura donc pas sauvé le cinéma comme le pensaient certains médias.

Le virus a fait plus de 190 000 morts aux États-Unis, et les salles obscures du pays sont encore à la peine. Que ce soit à New York, Los Angeles ou même San Francisco, la plupart des exploitants ne peuvent pas rouvrir leurs salles. Face à cette crise, les spectateurs se rabattent sur l’offre attrayante des plateformes de VOD pour satisfaire leur appétit cinéphile, et cette nouvelle façon de consommer le cinéma chamboule l’industrie, qui œuvre depuis des mois dans de mauvaises conditions.

Entre reports, annulations et sorties exclusivement sur les plateformes de streaming, vous êtes perdus dans ce bordel innommable ? C’est bien normal. On fait le point sur nos grandes attentes à venir, en récapitulant les différents sorts que subissent ces films, qui parfois sont vraiment malmenés.

#1. Soul

Après Monstres et Cie, Là-haut et Vice-versa, Pete Docter, le directeur artistique de Pixar et détenteur de deux Oscars du Meilleur film d’animation, est retourné dans les studios avec Kemp Powers pour une création originale qui illustre la richesse musicale de New York tout en mettant en avant, pour la première fois, un héros noir.

Soul avait tout pour être un film évènement. Mais c’est une direction bien différente que s’apprête à emprunter le long-métrage, puisqu’il pourrait se retrouver directement sur Disney+. Prévu pour le 24 juin 2020 en France, le film avait été décalé au 25 novembre avant que des informations n’évoquent une possible sortie sur la plateforme. Disney devrait s’exprimer prochainement sur le sujet.

#2. Dune

Le trailer est sorti la semaine dernière et le casting s’est réuni dans un live pour l’occasion. Pourtant, des bruits de couloirs murmurent que Dune ne sortira pas le 23 décembre en France comme prévu. We Got this Covered croit savoir que la Warner a prévu de décaler le film au tout début de l’année 2021.

Véritable investissement pour les studios, Dune reste un film difficile à vendre, malgré sa popularité, car il cible avant tout les adultes mordus de science-fiction. Par précaution, il se pourrait que la plus grosse attente de l’année se fasse encore attendre… Les plus attentifs auront d’ailleurs remarqué que le trailer ne contient pas de date de sortie à la fin.

#3. Black Widow

Black Widow, le film sur les aventures de la Veuve noire, devait sortir en France le 29 avril 2020 avant d’être rattrapé par la pandémie qui a fermé les salles de cinéma à travers le monde. Reporté au 6 novembre prochain, le blockbuster pourrait être à nouveau repoussé afin qu’il trouve son public en bonne et due forme. Ce report pourrait avoir une incidence sur les sorties d’Eternals, Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings ou encore Thor: Love and Thunder.

#4. Top Gun : Maverick

Le retour de Tom Cruise sous les traits du pilote Pete Mitchell allait raviver le cœur des nostalgiques de la saga, qui ont découvert le Top Gun de Tony Scott il y a une trentaine d’années. Véritable revival, ce film phare de Paramount Pictures, initialement prévu pour juillet, a été reporté au mois de décembre de la même année avant d’être définitivement décalé au 2 juillet 2021.

#5. Fast & Furious 9

Fast & Furious, la franchise de tuning née en 2001, traverse le cinéma d’action depuis presque deux décennies et n’est pas près de s’arrêter. Pas même à cause du coronavirus. Le film de Justin Lin, dont la sortie était prévue cette année, a finalement été décalé, sur la décision d’Universal, au 31 mars 2021 à cause de la crise sanitaire.

#6. Sans un bruit 2

Cette année, en plus de Top Gun, Paramount a dû faire une croix sur Sans un bruit 2, qui devait sortir le 20 mars 2020 avant d’être programmé à la rentrée, au 4 septembre, et enfin au 23 avril 2021. Il aura donc fallu attendre trois ans pour découvrir la suite du film d’horreur silencieux, dans lequel John Krasinski dirige Emily Blunt et Cillian Murphy.

#7. Candyman

Il faudra encore patienter pour découvrir la nouvelle adaptation de la légende de Candyman, le fantôme d’un fils d’esclave devenu artiste qui fut torturé en raison de sa relation avec une femme blanche. Prévu initialement sur les écrans le 12 juin, le 25 septembre puis le 16 octobre prochain, Candyman, réalisé par Nia DaCosta et produit par Jordan Peele, sortira finalement en 2021 selon Variety. Universal et MGM ne semblent vouloir prendre aucun risque avec ce film, considéré comme l’un des plus prometteurs de l’année.

#8. Wonder Woman 1984

Wonder Woman 1984 est sûrement le meilleur exemple de la schizophrénie dont fait preuve l’industrie du septième art outre-Atlantique. Comme un jeu de chaises musicales, le film était prévu pour le 5 juin, puis le 14 août, puis le 2 octobre, pour être finalement reporté à Noël. Lorsque la Warner a annoncé sa décision, le 11 septembre, les studios concurrents ont tous revu leur calendrier, aidés par les scores décevants de Tenet au box-office. Raison pour laquelle l’industrie semble aujourd’hui en chantier.

#9. Mulan

Mulan était vendu comme un film spectaculaire, mais c’est sur un petit écran que les spectateurs devront le découvrir, au prix du paradoxe. Déjà sortie aux États-Unis, la superproduction Disney sera disponible sur Disney+ en France le 4 décembre, sans surcoût pour les abonnés. On se réjouit comme on peut, sachant que le film sera payant dans le reste du monde.

#10. Mourir peut attendre

On l’attendait pour le 8 avril 2020, mais l’ultime épisode de la saga sortira le 11 novembre. À cette date, il faudra faire nos adieux définitifs à Daniel Craig, qui se séparera définitivement de son costume d’agent secret. Si l’on pourra entendre Billie Eilish chanter le titre phare du film, nous retrouverons Rami Malek dans la peau du méchant, Léa Seydoux dans le corps de la James Bond Girl, et aussi Ana de Armas, Ralph Fiennes, Jeffrey Wright, Naomie Harris et le Français Dali Benssalah. On trépigne d’impatience.

À voir aussi sur konbini :