AccueilCinéma

Voici le programme ciné du festival Netflix à la Cinémathèque française

Publié le

par Manon Marcillat

Malgré les critiques, le festival aura bien lieu.

En octobre dernier, deux syndicats de distributeurs de films français, le DIRE et le SDE, avaient fait part de leur mécontentement quant au projet de "festival Netflix" organisé dans des salles de cinéma en France. Le géant du streaming envisageait de projeter en avant-première certaines de ses productions originales, mais les organisations représentatives de la profession s’inquiétaient d’une entorse à la chronologie des médias et d'une concurrence frontale pour les sorties classiques en salles, dans un contexte économique difficile.

Des séances publiques payantes nécessitent la délivrance d’un visa d’exploitation provisoire de la part du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), mais l’institution n’a pas eu le temps de trancher sur la légitimité de l’opération. En effet, Netflix a été frapper à d’autres portes et a obtenu gain de cause.

La plateforme projettera bien une série de films qu’elle a produits, dont trois en avant-première, dans deux prestigieuses institutions de la cinéphilie : l’institut Lumière à Lyon et la Cinémathèque française, qui a annoncé l’événement sur son site, ajoutant :

"La collaboration entre la Cinémathèque française et Netflix débute en octobre 2018, lorsque, dans la foulée de sa présentation à la Mostra de Venise, 'The Other Side of the Wind' d’Orson Welles, enfin achevé, est montré dans la grande salle Henri Langlois. Un an plus tard, la projection de 'The Irishman' de Martin Scorsese en sa présence, sur ce même écran prestigieux, avait constitué l’un des grands moments cinéphiles de la saison. Aujourd’hui, les liens continuent de se tisser à travers cette rétrospective de films Netflix sur grand écran."

Le choix de séances dans des institutions non commerciales dispense Netflix de demander une dérogation à la stricte chronologie des médias et le géant américain peut ainsi continuer de montrer sa bonne entente avec ces deux institutions avec lesquelles il travaillait déjà. En début d’année, le géant annonçait devenir mécène de la Cinémathèque française en soutenant la reconstruction d’un film de patrimoine : Napoléon d’Abel Gance.

Netflix va aider à la préservation du ciné français avec la Cinémathèque

Le "Netflix film club", un événement finalement bien plus modeste que le "festival" de films que redoutaient ces professionnels de la part du groupe américain, se tiendra du 7 au 14 décembre. Seront projetés en avant-première lors de ce "cycle" : La Main de Dieu, chronique de l’enfance du cinéaste italien Paolo Sorrentino, The Lost Daughter, première réalisation de l’actrice Maggie Gyllenhaal, projetée en première mondiale lors de la prestigieuse Mostra de Venise et adaptée du roman du même nom d’Elena Ferrante, ainsi que Don’t Look Up : Déni cosmique, une comédie avec Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence signée Adam McKay.

Les six autres longs-métrages prévus ont déjà été diffusés cette année sur la plateforme. Il s’agit de Pieces of a Woman de Kornél Mundruczó avec Vanessa Kirby, Malcolm & Marie, le huis clos en noir et blanc de Sam Levinson avec John David Washington et Zendaya, The Harder They Fall, un western d’un genre nouveau de Jeymes Samuel, The Guilty d’Antoine Fuqua avec Jake Gyllenhaal, Clair-obscur, la première réalisation de Rebecca Hall, et The Power of Dog, le western de Jane Campion récompensé à la Mostra de Venise.

Chargement du twitt...

Ouverture des billets à la vente prochainement.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :