Voici les 10 films français les plus rentables de 2018

Non, Les Tuches 3 n'obtient pas la première place.

Alors que Netflix a dépassé les 5 millions d’abonnés sur le territoire français, le magazine Le Film Français a répertorié les 10 films les plus rentables de l’année 2018. À la première place, et c’est la surprise de ce classement, vous ne trouverez pas Les Tuches 3, ses 5,6 millions d’entrées et son budget estimé à 14 millions d’euros. Malgré sa rentabilité de 151, 45 %, le film d’Olivier Baroux occupe la deuxième place, juste derrière… L’Amour flou.

Publicité

L’Amour flou ? Un long-métrage réalisé par Romane Bohringer et Philippe Rebbot qui aura attiré dans les salles obscures près de 200 000 spectateurs. Un chiffre impressionnant au regard du budget alloué – environ 437 000 euros – à la production de cette petite comédie française, récompensée par le Prix du public au Festival du Film francophone d’Angoulême.

La rentabilité s’élève, là, à 155,04 %. Le film raconte l’histoire d’un couple qui, décidant de se séparer, met en place un "sépartement", soit deux appartements individualisés communiquant par… la chambre de leurs enfants.

Publicité

Et le classement donne ainsi :

  1. L’Amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot (155,04 %)
  2. Les Tuches 3 d’Olivier Baroux (151,45 %)
  3. Tout le monde debout de Franck Dubosc (84,17 % de rentabilité)
  4. Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret (79,96 %)
  5. Le Grand bain de Gilles Lellouche (78,28 %)
  6. La Ch’tite famille de Dany Boon (73,07 %)
  7. Le Jeu de Fred Cavayé (71,54 %)
  8. Taxi 5 de Franck Gastambide (62,47 %)
  9. Première année de Thomas Lilti (57,49 %)
  10. Les Vieux Fourneaux de Christophe Duthuron (55,77 %).

À noter que Le Film Français s’est aussi penché sur les films les moins rentables, aidés d’un budget de plus de 15 millions d’euros. On retrouve ainsi, en dessous des 25 % de rentabilité Les Aventures de Spirou et Fantasio d’Alexandre Coffre (5,37 %), Un peuple et son roi de Pierre Schoeller (6,65 %), Les Frères Sisters de Jacques Audiard (8,43 %), Gaston Lagaffe de Pierre-François Martin-Laval (9,97 %) ou encore L’Empereur de Paris de Jean-François Richet (12,82 %).

Par Louis Lepron, publié le 19/02/2019

Pour vous :