AccueilCinéma

Vincent Lacoste et Lou de Laâge remportent les prix Patrick Dewaere et Romy Schneider 2016

Publié le

par Charles Carrot

Ils sont ainsi devenus ce lundi 2 mai les meilleurs espoirs du cinéma français 2016, succédant à Reda Kateb et Adèle Haenel, couronnés l'année dernière.

Vincent Lacoste dans <em>Hippocrate</em> de Thomas Lilti (2014) et Lou de Laâge dans <em>Les Innocentes</em> d'Anne Fontaine (2016). (© Le Pacte)

Encouragements de luxe pour Lou de Laâge et Vincent Lacoste : les deux jeunes acteurs sont les nouveaux lauréats respectifs des prix Romy Schneider et Patrick Dewaere (anciennement prix Jean Gabin), attribués sous le patronage du ministère de la Culture et qui visent à récompenser des débuts de carrière particulièrement prometteurs. De nombreux interprètes français reconnus sont passés par là, et ces nouveaux visages s'inscrivent dans la lignée de Vincent Lindon, Fabrice Luchini, Pierre Niney côté messieurs, et Juliette Binoche, Mélanie Laurent ou Adèle Exarchopoulos côté dames.

Un Vincent Lacoste déjà très demandé

Révélé en 2009 par sa prestation parfaite dans Les Beaux Gosses de Riad Sattouf, Vincent Lacoste a déjà, à 22 ans, une belle filmographie : on l'a notamment vu jouer un Gaulois dans Astérix au service de Sa Majesté, le fameux Jacky dans Jacky au royaume des filles (le film suivant de Sattouf), le Daft Punk Thomas Bangalter dans Eden avant de tenir le rôle-titre d'Hippocrate, joli succès du cinéma français en 2014. En 2016, il est à l'affiche de quatre longs métrages dont le récent Saint-Amour de Gustave Kervern et Benoît Delépine, les auteurs de Groland.

Quant à Lou de Laâge, 26 ans et déjà nommée l'an passé, elle n'a pas non plus à rougir de sa carrière : souvent sur les planches, la comédienne a d'abord été remarquée au cinéma en même temps que Pierre Niney pour son interprétation de Gabrielle dans J'aime regarder les filles, de Frédéric Louf. Elle a également interprété l'un des personnages principaux dans Respire (2014), le deuxième film de Mélanie Laurent, avant de devenir la tête d'affiche des Innocentes d'Anne Fontaine cette année, sortant ainsi des rôles d'adolescentes qui lui collaient un peu à la peau.

À voir aussi sur konbini :