Supercut : la carrière de Wes Anderson vue par les fenêtres

Un montage nous plonge dans la filmographie du réalisateur américain Wes Anderson, à travers les multiples plans de fenêtres réalisés au fil de ces films. Un point de vue pour le moins original. 

Avec ce supercut, la réalisatrice Clara Podlesnigg nous rappelle très justement que le premier plan de la carrière de Wes Anderson, dans son film Bottle Rocket (1996), n'était autre qu'une ouverture de fenêtre. Depuis, de La Famille Tenenbaum à Moonrise Kingdom en passant par Fantastic Mr. Fox, le réalisateur texan n'a cessé d'en ouvrir et d'en fermer, au sein de son univers esthétique si particulier.

Publicité

"La toute première scène du premier film de Wes Anderson est une ouverture de fenêtre. Et il n'a fait qu'en ouvrir d'autres par la suite. Pour regarder à travers, pour s'échapper, et enfin pour tirer le rideau."

Il n'y a plus qu'à souhaiter à Wes Anderson que sa prochaine fenêtre soit oscarisée, à l'image de The Grand Budapest Hotel en 2015.

Par Louis Josse, publié le 18/11/2016

Pour vous :