AccueilCinéma

Vidéo : Panayotis fait ses débuts derrière la caméra avec Merci de votre visite

Publié le

par Lucille Bion

Pour son premier court-métrage, il donne la réplique à Alex Lutz et Salim Kechiouche le temps d’un braquage.

Pendant que "l’ensauvagement" de la société fait fantasmer l’extrême droite – ainsi que Gérald Darmanin –, Panayotis imagine un braquage insensé pour ses premiers pas derrière la caméra. Au lieu de faire un portrait au vitriol de son ravisseur, Panayotis choisit d’humaniser son kidnapping.

D’abord chroniqueur à Quotidien, Panayotis s’est illustré devant la caméra d’Yvan Attal dans Mon chien Stupide avant de révéler tout son talent dans le génial Presque, son one-man-show drôle et touchant. Panayotis ajoute une nouvelle corde à son arc avec sa nouvelle réalisation, Merci de votre visite. En laissant planer une ambiance subversive et déroutante, le comédien sort encore une fois des sentiers battus.

Dans ce premier court-métrage, il embarque Alex Lutz et Salim Kechiouche dans les méandres de la criminalité. Le premier, adepte de la métamorphose – qu’il se grime en femme dans les inimitables Catherine et Liliane ou en chanteur ringard et égoïste dans son faux documentaire Guy –, incarne un bandit étonnant. Le trop rare Salim Kechiouche, qui a notamment été aperçu dans le solaire Mektoub My Love sous les traits de l’imprenable Tony, incarne ici un employé de banque.

En une entrée fracassante, un voleur sème d’emblée le trouble dans l’établissement. Dans un élan d’héroïsme, Panayotis Pascot, petites lunettes et chemise bien repassée, propose ses services d’otage de première ligne au malfaiteur. Avec affront, il va déstabiliser le cambrioleur, plus vulnérable que prévu. Dans le feu de l’action, qui durera 17 minutes, le film oscille entre haute tension et parenthèses absurdes, en apparence. Car, dans ce huis clos, vagabondent deux grands malheureux qui nous poussent à constater les crevasses vertigineuses de deux générations inconsolables.

Écrit à quatre mains avec Paul Pascot, Merci de votre visite a été tourné à Nancy en 2019 et financé par Domino Films, la boîte derrière les merveilleux et innovants Petit Paysan et Perdrix. Deux films qui ont su faire briller Swann Arlaud.

À voir aussi sur konbini :