AccueilCinéma

Vidéo : entre Guillaume Canet en Yannick Noah et "Xavier Bolan", le Palmashow nous régale

Publié le

par Rachid Majdoub

« Je suis métisse, métisse de couleur. Je suis métisse, je viens d’ici et d’ailleurs… »

C’est drôle et subtil à souhait.

"Je suis métisse, métisse de couleur. Je suis métisse, je viens d’ici et d’ailleurs…"

Comme Konbini, le Palmashow est au Festival de Cannes, dont la 70e édition a débuté ce mercredi 16 mai. David Marsais et Grégoire Ludig ne sont pas là pour monter les marches, ni pour balancer des critiques aussi inutiles que soporifiques, mais pour flamber sur un plateau télé posé en bord de mer.

Dans Cannes Off, "l’émission qui parle des meilleurs films pas sélectionnés à Cannes", le présentateur Christophe Boyer reçoit en face-à-face des invités prestigieux pour parler du cinéma, au sens propre comme au figuré. L’idée du format : défigurer le septième art grâce à des invités, des œuvres et des sujets abordés tout en parodie et dérision.

Xavier Bolan

Après s’en être pris à la comédie française populaire dans le premier épisode de l’émission, les deux acolytes s’attaquent à deux monuments : Xavier Dolan et Yannick Noah. Le premier, sous le nom de Xavier Bolan, vient présenter "sa filmographie garantie 100 % poutine" avec son charmant accent.

Yannick Noah

Quant au deuxième, il fait l’objet d’un biopic quelque peu tordu dont le rôle-titre revient à un Guillaume Canet blanc comme neige.

À Thomas Altman, producteur du film, de défendre tant bien que mal son flagrant whitewashing sur le plateau de l’émission.

À voir aussi sur konbini :