Vidéo : on a rencontré le fondateur de Cinewax qui met à l'honneur le ciné africain

Avant de découvrir Cinewax, l'asso mettant en lumière le cinéma africain, voici le Supercut de Jean Fall.

Jean Fall a créé l’association Cinewax en 2015 pour faire la promotion des films africains. Depuis trois ans, 80 events ont été organisés entre festivals, avant-premières et collaborations. Face à cette montée en puissance, le fondateur sénégalais et ses bénévoles cinéphiles issus de différentes cultures ont voulu avoir un impact conséquent sur la diffusion des films africains. Leur credo ? Tous les films devraient être accessibles à tout le monde. Mais dans la pratique, ce n’est pas aussi simple. 

Ils optent alors pour une plateforme sur laquelle ils disposent 30 films africains en illimité pendant 30 jours que le monde entier pourra visionner en s’inscrivant. Black Mamba, La Negrada, A Beautiful Struggle, Raw Dinner, Poisson d’or, poisson africain… La programmation est éclectique et obéit à plusieurs formats comme l’explique Jean Fall :

Publicité

“Chaque réalisateur est un auteur mais le cinéma africain est plutôt engagé à travers ses thématiques, quelles qu’elles soient, qui dénoncent la société à travers leur histoire. On veut surtout montrer des films avec une vision cinématographique. Aujourd’hui il y a une vraie émulation dans tous les pays africains, du Nord au Sud, et on n’a pas accès à ces films. Il y a 2 000 films qui doivent être produits par an, il n’y en a même pas cinq qui arrivent ici.”

Les films qui ont été sélectionnés selon la thématique du rêve africain sont disponibles du 15 novembre à 15 décembre. 

Publicité

*il s'agit de l'acteur Ibrahima Mbaye Thié et non Ibrahima Traoré.

Par Lucille Bion, publié le 02/12/2019

Copié

Pour vous :