AccueilCinéma

Un premier trailer provocateur pour L'Idéal, la suite de 99 francs

Publié le

par Charles Carrot

Avec cette première bande-annonce pour L'Idéal, son nouveau long métrage, Frédéric Beigbeder démontre par A + B qu'il aime toujours la provocation.

Quatre ans après son premier long métrage, L'Amour dure trois ans, l'auteur médiatique revient derrière la caméra pour un film dénonçant de manière outrancière les travers du monde de la mode. Adapté de son roman Au secours pardon publié en 2007, L'Idéal se veut la suite de 99 francs : on y retrouve en effet le personnage d'Octave Parango, cette fois non plus interprété par Jean Dujardin mais par un Gaspard Proust tout à fait dans le ton. Si une suite avec l'acteur d'OSS 117 était prévue, basée sur le même ouvrage (elle aurait été intitulée "99 roubles" selon AlloCiné), elle n'a jamais abouti et on retrouve donc l'acteur et humoriste tranchant dans le rôle – qui rappelle Beigbeder lui-même.

Octave Parango à Moscou

Comme l'explique Proust en voix-off dans la bande-annonce, Parango n'est plus publicitaire : il s'est reconverti en "Model Scout" à Moscou, sillonnant ainsi la capitale russe pour trouver de futures mannequins. Toujours aussi dépourvu d'éthique, le bonhomme passe sa vie dans un luxe indécent en compagnie de ses amis oligarques... jusqu'au jour où il est chargé par une multinationale de cosmétiques dans la tourmente, L'Idéal, de lui trouver une nouvelle égérie. Accompagné de la froide directrice visuelle de la firme, Valentine Winfeld (Audrey Fleurot dans un rôle proche de ses personnages d'Intouchables ou de la série Engrenages), il a seulement sept jours pour dégoter la perle rare... et part donc aux quatre coins de la Russie.

Le film va probablement diviser et le trailer sert d'avertissement : sexe, drogue, déclarations immorales, personnages volontairement détestables, toutes les effusions du style Beigbeder sont là. On y voit même un Jonathan Lambert à perruque. L'Idéal doit sortir le 15 juin dans les salles françaises.

À voir aussi sur konbini :