AccueilCinéma

Vidéo : BTS, le faux making-of d’un shooting qui part complètement en sucette

Publié le

par Lucille Bion

Alexis Manenti, Théo Christine, Sandor Funtek et Laura Felpin s’engagent à contrecœur pour l’écologie.

L’homme soleil, la jeune pousse, l’homme chewing-gum, l’homme mégot, l’abeille… autant de personnages hauts en couleur qui rythment BTS, la nouvelle série d’Antoine Besse pour Rave skateboards qui, comme chaque année, s’engage auprès d’associations caritatives. Pour une opération de sensibilisation écologique, la marque bordelaise a voulu cette année shooter des personnalités émergentes du cinéma français.

Sous la houlette d’Antoine Besse, Alexis Manenti, Théo Christine, Sandor Funtek, Inès Melab, Laura Felpin ou encore Oscar Copp vont devoir enfiler des costumes WTF pour servir les actions de la marque. Entre politesses et courbettes passives-agressives, les acteurs et actrices vont composer avec la charte, les gestes barrières, l’ego et l’incompétence de la production. 

Problème de harcèlement, caprices de chacun, quiproquo, lourdeur des photographes : en 4 épisodes de 10 minutes qui font évidemment penser à la génance géniale de la série The Office, le réalisateur Antoine Besse manipule la fiction et la réalité pour abattre les cartes de l’absurdité et de la comédie, le temps d’un savoureux petit jeu intellectuel où personne ne sortira vainqueur.

Sous ce malaise incongru, c’est tout le petit monde du showbiz qui en prend pour son grade. Pendant les 10 heures de shooting, toutes les coulisses sont dévoilées, de l’assistant photographe relou au coordinateur Covid qui a du mal avec les règles sanitaires. En acceptant de jouer leur propre rôle, les comédiens et comédiennes se fondent dans la caricature de leur propre personne. Sanguins, hypocondriaques, mégalos, ce rassemblement irréel d’âmes sensibles va faire monter la température jusqu’à ce que le volcan se réveille.

En 2014, Antoine Besse, alors membre du collectif Kloudbox, s’était déjà illustré dans un court-métrage sur le skate-board, dont nous avions parlé sur Konbini. Produit par Dailymotion en partenariat avec Magenta Skateboards et la All Boards Family, une association périgourdine qui favorise l’insertion socioprofessionnelle par l’enseignement et la pratique du skateboard, son Skate moderne filmait le quotidien d’une bande de skateurs de Dordogne, le tout entremêlé de séquences de narration donnant la parole aux familles toutes issues du monde rural, à la manière d’un documentaire.

Il revient cette fois avec un faux making-of, tourné en seulement une journée mais qui a nécessité 20 jours de montage. On vous laisse savourer cette explosion en quatre parties, disponible gratuitement sur YouTube.

Épisode 1 :

Épisode 2 :

Épisode 3 :

Épisode 4 :

À voir aussi sur konbini :