Vidéo : aux César, le lapsus jouissif de Florence Foresti sur Polanski

Lapsus ou pas lapsus ? Telle est la question.

Et le César de l’héroïne du jour est attribué à… Florence Foresti. La maîtresse de cérémonie des César 2020 fait déjà rigoler la Toile. Alors que l’évènement annuel se déroulera le 28 février à Paris, l’annonce des nommés s’est faite ce 29 janvier de bon cœur par Florence Foresti et Alain Terzian, producteur de cinéma et Président de l’Académie des arts et techniques du cinéma depuis 2003. 

Avec sa bonne humeur habituelle, Florence Foresti a donc récité de façon scolaire la précieuse liste, alternant les catégories avec son binôme. Pendant son intervention, la langue de l’humoriste a fourché, sciemment ou pas, comme le souligne cette vidéo : 

Publicité

Oupsi. Au lieu d’annoncer la nomination de Roman Polanski pour J’accuse, Florence Foresti a annoncé "Roman Polanski je suis accusé". Alors que certains sont convaincus qu’il s’agit d’un lapsus, d’autres trouvent ce pépin un peu trop gros, pour qu’il tienne du hasard.

J’accuse, le dernier film de Roman Polanski, a été sélectionné dans 11 catégories, dont les principales. Le cinéaste a été sélectionné malgré la mise en garde de la nouvelle génération des membres de l’Académie, largement relayée sur Twitter. Accusé une nouvelle fois en novembre 2019 par la photographe Valentine Monnier, le cinéaste franco-polonais accumule les plaintes pour viols et les agressions sexuelles. 

Publicité

Toujours poursuivi par la justice américaine, Roman Polanski est encore adulé par la France, comme en témoigne aujourd’hui cette pluie de nominations pour son film, que certains voient comme une provocation. Mais Alain Terzian a bien insisté sur ce point, imaginant facilement la colère des internautes qui allait suivre : les César ne sont "pas une instance qui doit avoir des positions morales."

Pour Caroline De Haas, fondatrice d’Osez le féminisme, c’est une autre histoire, comme le rapporte RTL

"Ça montre que le monde du cinéma n’a pas pris la mesure des violences sexuelles que subissent les enfants en France. L’académie des César prend une posture morale et décide que la criminalité n’est pas un problème."

Publicité

 

Par Lucille Bion, publié le 29/01/2020