Vidéo : découvrez Atlantium, la micronation douce et dingue à 4 heures de Sydney

Un court-métrage s'attarde sur Atlantium, une chouette micronation qui revendique 3 000 citoyens et prône des valeurs humanistes.

Il y a des jours, comme ça, où le pays dans lequel vous habitez vous sort par les yeux, par les trous de nez, ou tout autre orifice répugnant de votre choix. Ses lois, sa culture, ses politiques et ses traditions vous pompent l'air – on reste poli. Ne mentez pas : vous aussi avez rêvé un jour de créer votre propre pays, dont vous seriez le seul chef, et où vous feriez ce que bon vous semble. Diantre.

Publicité

George Francis Cruickshank, Geoffrey John Duggan et Claire Marie Coulter l'ont fait. Ces trois natifs de Sydney ont un jour décidé que c'en était fini pour eux d'être citoyens australiens et ils ont créé leur propre micronation : Atlantium.

"Mon titre officiel est Majesté impériale George deuxième du nom, empereur et premier parmi les égaux... mais vous pouvez m'appeler George", déclarait tranquillou à la chaîne ABC le gouverneur de ce mini-État grand comme deux fois le Vatican, en 2015. Atlantium est en effet un endroit plutôt sympa, qu'on trouve en Nouvelle-Galles du Sud, couvrant 76 hectares ceints de forêts et d'enclos à moutons.

Le pays a sa propre devise, son hymne national et... sa pyramide de quatre mètres de haut. "La seule d'Australie", s'enorgueillit George auprès du média australien.

Publicité

Suicide assisté, mariage pour tous, avortement...

Atlantium est un État petit par sa taille, mais grand par ses ambitions : "Dans un monde globalisé, le but d'Atlantium est de proposer aux gens la possibilité de réaliser leur potentiel avant toute chose", indique George face caméra, en préambule du court-métrage Atlantium: The Smallest Country in Australia, réalisé par Craig Rasmus et sélectionné parmi les Vimeo Staff Picks du mois d'octobre.

En matière de droits sociaux, Atlantium est un État largement progressiste : il est en faveur du suicide assisté, du mariage pour les couples de même sexe, de l'avortement et prône la liberté inconditionnelle pour tout individu de voyager à travers tous les pays du monde, sans se soucier des frontières.

D'ailleurs malgré le petit lopin de terre qu'il occupe, Atlantium est un État cosmopolite et revendique 3 000 citoyens – qui habitent pour leur grande majorité dans le monde entier, "du Maroc en Azerbaïdjan en passant par le Zimbabwe". L'important, d'après George, c'est qu'ils contribuent à diffuser les principes humanistes de ce petit État utopique : le monarque encourage ses sujets à participer au processus politique de leur pays d'origine. Plutôt chic de la part d'un empereur, non ?

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 26/10/2016

Pour vous :