AccueilCinéma

Même le véritable tueur de Memories of Murder s'étonne de pas avoir été arrêté plus tôt

Publié le

par Manon Marcillat

(© CTV International)

Il prend la parole pour la première fois et avoue n'avoir jamais cherché à dissimuler ses crimes.

Il y a presque un an jour pour jour, Lee Choon-jae, le serial killer qui a choqué la Corée du Sud dans les années 1980 et inspiré à Bong Joon-ho son premier classique, Memories of Murder, en 2004, avouait à la police les quatorze meurtres pour lesquels il a été inculpé. Près de trente ans après les faits et à l’issue d’une enquête humiliante et semée d’embuches retranscrite dans le film de Bong Joon-ho, la police coréenne a finalement mis la main sur cet homme d’une cinquantaine d’années déjà en prison pour le viol et le meurtre de sa belle-sœur.

Ce lundi 2 novembre 2020, Lee Choon-jae a parlé publiquement et ce pour la toute première fois lors de son procès à Suwon en Corée du Sud, nous apprend CNN. Et il s’est lui-même étonné de ne pas avoir été coincé plus tôt, enfonçant encore davantage le clou de l’humiliation. Il a confessé ainsi :

"Je ne comprends toujours pas comment c’est possible. Des meurtres étaient perpétrés autour de moi et je n’ai même pas essayé de cacher quoi que ce soit. Je pensais être arrêté bien plus rapidement. Il y avait des centaines de policiers. Je suis tombé à plusieurs reprises sur eux mais ils ne cessaient de me questionner sur mon entourage."

Si Lee Choon-jae ne semble regretter aucun de ses crimes, les décrivant comme "des actes impulsifs qu’il a commis sans raison", il s’est cependant excusé auprès des familles des victimes ainsi qu’auprès d’un certain Yoon qui a passé 20 ans derrière les barreaux, accusé à tort des meurtres de Lee Choon-jae.

"J’ai entendu que de nombreuses personnes ont été interrogées et ont injustement souffert. J’aimerais présenter mes excuses à ces personnes. J’ai avoué et décrit mes crimes dans l’espoir que [les victimes et leur famille] puissent trouver un peu de réconfort au moment où la vérité a éclaté. Je me repentirai toute ma vie."

Le casse-tête de Memories of Murder, sorti en 2003, avait été très bien accueilli par la critique alors qu’il n’était que le second film de Bong Joon-ho, encore peu connu du grand public. Il s’offre désormais une seconde jeunesse avec une récente Palme d’or et la consécration aux Oscars de son réalisateur. 

À voir aussi sur konbini :