(© Sony)

Venom fait un démarrage record au box-office américain

Avec ses 80 millions de dollars, le film sur le symbiote Marvel a fait le meilleur démarrage du mois d’octobre de tous les temps.

© Sony

C’était mal parti, mais Sony peut s’estimer heureux. Malgré des critiques très mitigées (pour ne pas dire mauvaises), le lancement de Venom s’est déroulé sans encombres. Plus encore : le film sur l’antihéros Marvel porté par Tom Hardy a battu un record au box-office. Avec 80 millions de dollars récoltés en un week-end, Venom vient de faire le meilleur démarrage américain pour un mois d’octobre de tous les temps, dépassant largement Gravity, qui détenait depuis 2013 la couronne avec ses 55,7 millions de dollars.

Publicité

Un peu de perspective. Il ne s’agit que du septième meilleur démarrage de l’année. C’est mieux qu’Ant-Man et la Guêpe (75,8 millions de dollars), mais moins bien que Solo : A Star Wars Story (84,4 millions). Pour vous donner une petite idée, Infinity War a récolté quant à lui 254 millions de dollars lors de son premier week-end.

Néanmoins, le studio est rassuré. Déjà parce que les prédictions annonçaient un bien moins bon score, mais surtout parce que le film est rentable. Si l’on compte l’international (sans la France, la sortie y étant prévue le 10 octobre), Sony a récolté plus de 200 millions de dollars sur ce premier week-end – remboursant donc largement son budget de 100 millions de dollars. Mais il n’est pas certain que le score continue d’augmenter à cette vitesse. La faute à une concurrence qui va s’annoncer rude outre-Atlantique, entre First Man et Halloween pour ne parler que d’eux, et à un bouche-à-oreille qu’on ne pense pas très positif.

Mais qu’importe. On imagine les cadres de Sony un peu rassurés de pouvoir enchaîner et lancer la production des films sur Morbius et Kraven le Chasseur, et surtout la suite de Venom avec un Carnage incarné par Woody Harrelson. De notre côté, on attend avec énormément d’impatience le long-métrage d’animation Spider-Man New Generation qui sortira dans nos salles le 12 décembre prochain.

Publicité

À noter que face au mastodonte de Sony sortait A Star Is Born, chouchou des critiques et très probable candidat à la plupart des statuettes dorées du cru 2019. Le petit film est déjà rentré dans ses frais avec 41,2 millions de dollars récoltés outre-Atlantique pour un budget estimé de 36 millions. Et ce n’est que le début, car il devrait se maintenir sur le long terme, surtout s’il est nommé aux Oscars comme cela devrait être le cas.

Par Arthur Cios, publié le 08/10/2018

Pour vous :