AccueilCinéma

Un biopic sur la légendaire Brenda Fassie est annoncé pour 2019

Publié le

par Damilola Animashaun

Elle avait choqué l'Amérique lors de son premier concert aux USA, en 2001.

Provocatrice, engagée et talentueuse, Brenda Fassie était sans aucun doute une des plus grandes icônes de la musique du continent africain. Si elle a disparu il y a 14 ans d’une overdose de cocaïne, les titres comme "Black President" et "Too Late for Mamaassurent aujourd’hui encore la notoriété de celle que le Time surnommait "la Madonna des ghettos noirs".

Véritable reine de l’afropop sud-africaine, elle a laissé sa trace dans le paysage musical de son pays. Elle a marqué les esprits avec ses performances scéniques remarquables et ses textes forts, dans lesquels elle abordait des sujets autant personnels que politiques. Il n’y a donc rien de surprenant à ce qu’un biopic lui soit (enfin) consacré.

Le 10 janvier, la firme britannique Showbizbee annonçait se lancer dans la production d'un film sur Brenda Fassie sur Twitter. Une nouvelle confirmée dans la foulée par Bongani Fassie, le fils de la chanteuse, qui sera le producteur exécutif du projet. Ce dernier a déclaré dans un entretien avec le magazine Okay Africa :

"Au cours de mon existence, je n’ai jamais eu l’opportunité de raconter cette histoire à travers mon regard de fils. Être le producteur exécutif est une opportunité de raconter cette histoire comme je la connais, comme je l’ai vécue."

Il a également confirmé que le casting du film, dont la sortie est prévue pour 2019, sera exclusivement sud-africain et que le tournage aura lieu entre Johannesburg et Cape Town. Chicco Twala, le manager de Brenda Fassie, a quant à lui annoncé qu'il ferait tout pour stopper le projet, dont il considère qu'il ne peut être fait sans lui. Une menace à laquelle Bongani Fassie a déjà répondu :

"Brenda n'appartient pas à Chicco. La famille Fassie ne lui appartient pas. Aucun de nous ne lui appartient."

En tout cas, on a hâte de découvrir cet hommage à une grande légende africaine.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :