© Zentropia Entertainments

Des images bien glauques pour le prochain film de Lars von Trier

Les affiches de The House that Jack Built mettent en scène des corps fracassés, attachés et tordus dans tous les sens.

(© Zentropia Entertainments)

Cinq ans après Nymphomaniac (2013), Lars von Trier revient avec The House that Jack Built, un film sur le périple meurtrier d’un tueur en série. Alors qu’il avait été banni de Cannes en 2011 pour avoir déclaré "comprendre Hitler", le réalisateur danois ne manque pas de susciter le malaise à nouveau avec ce long-métrage sanguinolent. Même hors compétition, The House that Jack Built a remué le public. Plus de 100 personnes auraient quitté la salle en cours de projection, d’après un journaliste de Variety.

Publicité

Cannes : avec The House that Jack Built, Lars von Trier ose une fresque folle sur le mal

L’histoire du film est racontée du point de vue de "Monsieur Sophistication" (Matt Dillon), un homme maniaque qui commet cinq meurtres au cours des années 1970, notamment dans les denses forêts de pins de l’État de Washington, aux États-Unis.

Publicité

Publicité

Si le dernier Lars von Trier a été comparé à "passer deux heures en enfer", il semblait évident que la promo du film serait tout aussi… étrange. Déjà en mai, Zentropia avait publié cinq images et trois clips glaçants, notamment un extrait où l’on découvrait Uma Thurman blaguer sur le fait d’être kidnappée.

Ce mercredi 26 septembre, la boîte de production de Lars Von Trier a ainsi dévoilé sept affiches mettant en scène les corps contorsionnés des personnages et du réalisateur. Vous remarquerez que les personnages féminins du film, les victimes de Jack, n’ont pas de nom et sont identifiés comme "incidents".

The House that Jack Built sort le 17 octobre.

Publicité

Par clara hernanz, publié le 27/09/2018

Pour vous :