Ukraine : Dark Vador refoulé au bureau de vote

Après avoir tenté de se présenter aux présidentielles d'Ukraine, Dark Vador et son Parti de l'Internet présentaient une liste aux législatives ce dimanche 26 octobre. Celui-ci n'a pourtant pas pu voter. 

Dark Vador et son Parti Ukrainien de l'Internet en campagne. (Crédit Image : AP)

Dark Vador et son Parti Ukrainien de l'Internet en campagne. (Crédit Image : AP)

En mai dernier, "Darth Alekseyevitch Vader", le leader du Parti Ukrainien de l'Internet, avait beaucoup fait parler de lui en proposant sa candidature aux présidentielles en Ukraine. Alors qu'elle avait été rejetée par la commission électorale centrale pour "accoutrement farfelu", celui-ci a décidé de se présenter de nouveau pour les législatives qui ont eu lieu ce 26 octobre afin d'élire le Parlement.

Publicité

Un scrutin particulièrement important en Ukraine et convoqué avec anticipation pour pouvoir consolider le pouvoir en place et surtout renouveler l'Assemblée où siègent les ex-alliés de l'ancien président Viktor Ianoukovitch, accusés de soutenir les séparatistes en Crimée. Étrangement, le seigneur Sith de Star Wars a vu cette fois-ci sa candidature validée par le pouvoir.

Dark Vador et quelques uns de ses acolytes.

Dark Vador et quelques-uns de ses acolytes.

Une liste aux élections législatives

Quelques jours avant le scrutin, Dark Vador – Viktor Shevchenko de son vrai nom – et ses dix-sept acolytes ont commencé la campagne pour ces législatives. Tous ont troqué leur patronyme par un des personnages de la saga de George Lucas. On retrouve ainsi Maître Yoda, Padmé Amidala, Chewbacca ou encore le sénateur Palpatine, etc. Leur but étant d'établir une démocratie électronique et mettre fin à la corruption.

Publicité

Quand j'arriverai au Parlement, j'expulserai tous les députés, ils ont démontré leur incompétence. Des ordinateurs travailleront à leur place et ils rempliront leur fonction sans répit.

Voilà ce qu'a déclaré le leader du groupe à Associated Press. Il semblerait que Dark Vador ait même un plan pour la Crimée : cette région va revenir à l'Ukraine et histoire de satisfaire les rebelles, "une zone spatiale militaire sera construite et permettra de protéger l'ensemble du territoire ukrainien." Bref, tout un programme.

Avec la situation compliquée dans laquelle se trouve actuellement l'Ukraine, le Parti de l'Internet et ses disciples apparaissent comme une plaisanterie de mauvais goût. Pourtant, le parti a déboursé les 165 000 euros requis pour enregistrer son candidat, et ses membres semblent prendre très au sérieux leur rôle, comme l'explique Alexei Shevchenko, numéro 2 de la formation, à France 24 :

Publicité

C’est pour nous le meilleur moyen d’intéresser les jeunes à ces élections et les inciter à réfléchir aux problèmes de notre pays et puis, si l’on se présentait sous nos noms d’origine, les médias ne parleraient pas de nous.

Le comble : Dark Vador n'a pas pu voter

Ainsi, au son d'une marche impériale, perché sur un van noir qui lance des flammes et entouré de Stormtroopers qui le suivent partout, le parfait avatar du seigneur noir a débarqué au bureau de vote. Fier de pouvoir voter pour le parti qu'il représente, celui-ci n'a pourtant pas pu déposer son carton dans l'urne.

Publicité

Et pour cause, il semblerait qu'il ne soit pas au fait des règles électorales : tout individu doit en effet prouver son identité. Pourtant, lorsqu'on lui demande de retirer son casque pour vérifier son identité, il déclare selon The Telegraph :

Voilà mon visage sur le passeport. Où est-ce que la loi dit que je dois enlever mon masque ?

Et ce avant de déclarer : "Le fait que je n'ai pas pu voter ne veut pas dire que mon empire ne triomphera pas", puis de confier à ABC News, fidèle à son idole : "si j'enlevais mon casque, j'en mourrais". La question se pose alors, comment prendre au sérieux un candidat vêtu de cet accoutrement et surtout comment croire quelqu'un qui défend la transparence et ne veut même pas montrer son visage ?

Quoiqu'il en soit, l'empire galactique devra attendre encore un peu avant de présenter et éventuellement remporter des élections. Les Ukrainiens ont voté massivement en faveur des partis pro-occidentaux, un changement important pour le pays auparavant dirigé par Viktor Ianoukovitch, qui voulait plutôt se rapprocher de la Russie.

Par Anaïs Chatellier, publié le 28/10/2014

Copié

Pour vous :