AccueilCinéma

Sur Twitter, des internautes percent le mystère du trailer intrigant d'A24

Publié le

par Thibault Prévost

Le 11 janvier, le studio A24 dévoilait un trailer pour un film sans titre, pitch ou date de sortie. Les internautes ont mené l'enquête... et l'ont résolue.

Tenez-vous-le pour dit : le drôle d'objet visuel révélé le 11 janvier via une vidéo cabalistique par le studio A24 a enfin un titre, un scénario et des réalisateurs. Il n'aura finalement fallu que quelques jours à des internautes suffisamment titillés par la promo du projet pour recouper les (rares) indices et finalement résoudre l'énigme qui leur était proposée. Contrairement à l'adage préféré de votre grand-mère, la curiosité est bien la plus belle des vertus.

Comme le relate Polygon, c'est sur Twitter que des internautes ont commencé à relier les pièces disparates du puzzle numérique en remarquant une image de la bande-annonce qui traînait dans un coin du Web, sur un compte Flickr associé... au festival du film de Sundance. Dommage pour le studio A24, qui avait obstinément refusé de donner la moindre info sur le film, car Sundance balance tout : le titre du film, Toru, sa langue, le japonais, ses créateurs, Jonathan Minard et Scott Rashap, son format, 14 minutes, et son intégration dans la sélection de courts-métrages de 2017.

Et ce scénario, alors ? Selon un article du journal britannique Wicked Local, paru lors du tournage du film en 2015, l'intrigue "se focalise sur un bébé, appelé Toru, né avec une maladie mortelle des poumons. Alors qu'il ne lui reste plus que quelques jours à vivre, ses parents décident de le faire participer à un essai expérimental qui simulera toute sa vie en quelques jours. Le film suit Toru dans sa simulation de vie onirique, où il s'appelle Todd, grandit dans une banlieue de Nouvelle-Angleterre et termine dans un Japon futuriste." Tant pis pour la tentative de marketing viral énigmatique, tant mieux pour nos attentes, car ça signifie que le film devrait bientôt être diffusé en salles. Sundance 2017 débute en effet le 19 janvier.

À voir aussi sur konbini :