AccueilCinéma

Le tweet parfait de M. Night Shyamalan après la bourde historique aux Oscars

Publié le

par Louis Lepron

Image tirée du Sixième Sens, film réalisé par

Le réalisateur de Sixième Sens a parfaitement résumé le cafouillage phénoménal qui est survenu cette nuit aux Oscars. 

Image tirée de <em>Sixième Sens</em>, film réalisé par M. Night Shyamalan.

Ce matin, aux alentours de 6 h3 0, on est restés scotchés. À l'écran, le duo culte de Bonnie and Clyde, Warren Beatty et Faye Dunaway, s'avance sur scène pour remettre le dernier Oscar de la soirée, celui du meilleur film.

Jusque-là, des statuettes importantes ont été décernés à Manchester by the Sea (Casey Affleck comme meilleur acteur), La La Land (meilleure actrice pour Emma Stone, meilleur scénario, meilleure musique, par deux fois, pour Justin Hurwitz) ou encore Moonlight (meilleur scénario adapté, meilleur acteur masculin dans un second rôle pour Mahershala Ali).

La pression est à son maximum et personne ne peut décemment avoir une idée du film qui sera consacré.

À voir -> Vidéo : les 5 moments forts des Oscars

Le problème, c'est que Warren Beatty n'a pas la bonne enveloppe dans la main. Il a celle de la victoire d'Emma Stone, récompensée quelques minutes plus tôt pour son rôle dans La La Land. L'acteur affirme alors, hésitant auprès de Faye Dunaway, que le film de Damien Chazelle a remporté la statuette. Devant des dizaines de millions de personnes.

Problème : quelques minutes plus tard, un des producteurs de La La Land prend en main le micro et annonce l'impensable : ce n'est pas La La Land qui est récompensé, mais bien Moonlight. L'audience est sans voix, certains se lèvent dans la salle, l'équipe du film de Damien Chazelle est déconcertée, tandis que celle de Moonlight ne comprend pas ce qui lui arrive. "It's not a joke", insiste le producteur. Une erreur foudroyante qui restera comme l'un des temps forts des Oscars pour les dix années à venir.

La situation a visiblement inspiré M. Night Shyamalan, le réalisateur du récent Split, mais aussi de Sixième Sens, The Visit, Le Village ou encore Incassable. Si le cinéaste n'aime pas qu'on le lui rappelle à longueur d'interviews, son "tic" le plus connu est de proposer un "twist" dans presque chacune de ses productions, soit un rebondissement propre à remettre en cause au dernier moment la perception globale de l'histoire que s'est forgée le spectateur.

Jouant l'autodérision, le cinéaste a écrit donc sur Twitter ce message à caractère humoristique :

"J'ai écrit la fin de la cérémonie des Oscars 2017. On les a bien eus, Jimmy Kimmel! "

On ne pouvait pas mieux résumer.

À voir aussi sur konbini :