Trailer : The Glassworker, le premier grand film d'animation pakistanais dessiné à la main

Une aventure animée commencée sur Kickstarter.

Fin 2016, on vous parlait de ce projet de film d’animation pakistanais dessiné à la main, dont le réalisateur avait lancé une page Kickstarter afin d’en financer la production. À peine plus d’un an plus tard, après avoir reçu des soutiens venus du monde entier, le dessinateur, scénariste et réalisateur Usman Riaz vient de dévoiler les huit premières minutes du film. Dans cet extrait enchanteur, on se trouve dans un univers assez proche de celui de Miyazaki, qui, de son côté, reprend du service pour un dernier baroud d’honneur.

Publicité

Le film, intitulé The Glassworker en anglais (ce qui signifie "le souffleur de verre"), suit les aventures d’un jeune apprenti nommé Vincent qui apprend avec son père l’art de souffler le verre. En grandissant, il tombe amoureux d’une fille qui vient souvent les voir, lui et son père, lors de spectacles qu’ils donnent. La jeune Alliz, violoniste de talent, cherche à percer dans la musique.

Le film raconte les conséquences de la guerre sur les enfants, s’intéressant à la jeunesse des deux personnages tandis que leur vie devient "de plus en plus en plus compliquée et met des bâtons dans les roues de leur relation", nous explique le synopsis. Le projet, qui a récolté 116 000 dollars (environ 95 000 euros) sur Kickstarter, dispose déjà d’un prélude dans lequel on peut admirer la scène d’ouverture, ainsi qu'un documentaire façon "behind the scenes" sur la fabrication du film.

Publicité

Usman Riaz a écrit, sur la page Kickstarter du projet :

"Nous avons pu aller loin en un laps de temps très court et je suis vraiment reconnaissant envers toutes les personnes qui nous ont soutenus. Nous avons étoffé l’équipe de plus d’animateurs, de dessinateurs de personnages, d’architecture et d’environnement ainsi que d’artistes afin de pouvoir donner vie à notre vision du film.

Pouvoir partager ce soutien avec une communauté d’artistes avec lesquels nous allons collaborer pour des années fécondes d’animation a été une expérience incroyable. Le Pakistan n’a jamais rien connu de tel, et il n’y a rien de plus excitant que de construire une communauté comme celle-ci."

Les studios d’animation Mano rassemblent à la base une équipe de créatifs prometteurs et originaires du Pakistan, mais celle-ci est désormais également présente en Malaisie, en Afrique du Sud, au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni. On s’attend donc à de belles réalisations à l’avenir.

Publicité

Par ailleurs, la production du film a déjà commencé : "J’ai déjà tout story-boardé et le tournage a commencé", a précisé Usman Riaz. Le réalisateur estime que The Glassworker sera fini d’ici à 2020. "Pour les prochaines années, on va travailler dur et faire tout notre possible pour finir ce travail de la plus belle des manières", a-t-il ajouté.

Traduit de l’anglais.

Par Matthew Kirby, publié le 23/02/2018

Pour vous :