Trailer : Matthew McConaughey au bord du suicide dans le nouveau Gus Van Sant

Matthew McConaughey n’a joué que dans un seul film en 2015 : La Forêt des songes, un drame de Gus Van Sant, boudé par la critique, où il joue un homme au bord du suicide. 

Matthew McConaughey a été très occupé entre 2012 et 2014. Ancien acteur de comédies romantiques, il a ensuite brillé dans différents projets comme la série True Detective et les films Mud, Interstellar et Dallas Buyers Club. Ces dernières années, il a donné une nouvelle direction à sa carrière qui lui a permis de décrocher un Oscar au passage.

Publicité

Donc en 2015, l’acteur de 46 ans a levé le pied. S’il a déjà quatre projets de longs métrages prévus pour 2016, il n’a joué que dans un film l’année dernière. Et de toute évidence, le Texan cherchait vraiment un havre de paix bien loin des décors élaborés du space opera : il a opté pour un drame lent, dont l'intrigue se situe dans les bois.

mcconaughey-820

© Lionsgate

Réalisé par le cinéaste américain Gus Van Sant, La Forêt des songes raconte l’histoire d’un voyageur déprimé qui planifie de mettre fin à ses jours. Pour bien faire les choses, il saute dans le shinkansen, le TGV japonais, direction le mont Fuji et la forêt d’Aokigahara, asurnommée "la forêt des suicides", où une centaine de personnes vient mettre fin à ses jours chaque année. Ce décor, on l'avait déjà vu dans le film d'horreur La Forêt avec Natalie Dormer.

Publicité

Mais le personnage rencontre une autre âme perdue, interprétée par Ken Watanabe (Inception, Godzilla). Le duo décide de parler et de réfléchir à leurs vies afin de s’empêcher mutuellement de s’exploser la cervelle. Matthew McConaughey entrevoit alors la possibilité de se réconcilier avec sa femme, incarnée par la délicieuse Naomi Watts (et on se demande bien pourquoi il voulait se tuer au début).

Un film boudé par la critique

Le seul problème, c’est que le film a été présenté pour la première fois au Festival de Cannes l’année dernière, et les critiques étaient plus que médiocres. Avouons que le film précédent de Gus Van Sant, Promised Land, en 2012, avec Matt Damon, était déjà cruellement ennuyeux.

Mais vu le casting, il est difficile de résister à l'envie de voir le dernier film du réalisateur de Will Hunting. Enfin, faut-il encore qu’une date de sortie soit programmée…

Publicité

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Thomas Andrei, publié le 19/02/2016

Pour vous :