Un premier trailer troublant pour My Friend Dahmer, biopic sur le "cannibale de Milwaukee"

À l’instar de celle de la plupart des serial killers, la vie de Jeffrey Dahmer est aussi fascinante que choquante. My Friend Dahmer, dont le premier trailer est très prometteur, revient sur ses années de lycée, là où tout a commencé.

Dans tous les articles consacrés à Jeffrey Dahmer, on peut lire la même information morbide : "Cause de décès : coup de barre centrale d’haltères sur la tête." C’est en prison que fut tué, par un autre détenu, "le cannibale de Milwaukee". Associal, pervers, cannibale, exhibitionniste, nécrophile, violeur, alcoolique et violent, Jeffrey Dahmer, premier enfant d’une mère dépressive, a avoué 17 meurtres, commis entre 1978 et 1991, dont 16 à partir de 1987.

Publicité

Tout commence à ses 18 ans, lorsqu’il invite un auto-stoppeur chez lui, en l’absence de sa famille. Lorsque Stephen Hicks, décide de partir, l’ado alcoolisé lui fracasse la tête avec ses haltères, l’étouffe, le démembre et l’enterre dans le jardin. Neuf ans passent ensuite avant qu’il ne commette son deuxième meurtre, suivi de 15 autres… Un parcours morbide qui le conduira en prison. En 1992, Jeffrey Dahmer est condamné à 957 ans de prison. Deux ans plus tard, en 1994, il meurt sous les coups de ses codétenus.

Un ancien camarade de classe

Marc Meyers, le réalisateur de ce biopic, a choisi de revenir sur les jeunes années de ce tueur en série. Le cinéaste de How He Fell in Love se base sur le roman graphique Mon ami Dahmer, publié en 2013 par Derf Backderf, dessinateur de bande dessinée et ancien camarade de classe du sombre collectionneur d’organes.

Le rôle-titre sera assuré par Ross Lynch, le chanteur du groupe pop-rock R5 également connu pour avoir joué dans Austin et Ally, une série de Disney Channel. D’après ces premières images, grâce à sa transformation, sa posture avachie et son regard intense, le jeune acteur parvient très bien à provoquer le malaise sur la pellicule.

Publicité

Le film, déjà présenté aux festivals de Los Angeles et Tribeca, sortira en salles cette année aux États-Unis. En France, il faudra attendre encore un peu. Pour patienter, vous pouvez vous replonger dans le biopic de David Jacobson, Dahmer (2002) dans lequel Jeremy Renner se glissait dans la peau du tueur :

Par Lucille Bion, publié le 24/07/2017

Pour vous :