AccueilCinéma

Tout ce que l’on sait sur la suite de Call Me by Your Name

Publié le

par Marie Jaso

( © Sony )

Depuis l’annonce du projet, Luca Guadagnino a eu l’occasion de développer l’idée.

(© Sony Pictures)

Que l’on adhère ou non à ce projet, Luca Guadagnino prépare le sequel de Call Me by Your Name. Annoncée en pleine frénésie sur le tapis rouge des Oscars le 4 mars dernier, l’idée a depuis fait son chemin. À tête reposée, le réalisateur italien a confirmé ses intentions auprès d’USA Today :

"Je suis déjà en train de développer l’idée avec André Aciman [l’auteur du livre, ndlr]. L’histoire se passera cinq ou six ans après. Ce sera un nouveau film, un ton différent."

L’acteur Armie Hammer, qui joue le rôle d'Oliver, a quant à lui confié à IndieWire avoir déjà vu passer les prémisses d’un possible scénario (peut-être à l’origine d’un nouvel Oscar pour James Ivory ?) :

"Il nous a déjà décortiqué tout le scénario ! Enfin, ce n’est pas un scénario terminé, mais il a toutes ces idées… Luca est super enthousiaste, et si Luca le fait, je pense que nous serons tous aussi excités que lui."

Près d’un mois après cette annonce, il est temps de faire le point sur ce que l’on peut attendre de la suite de Call Me by Your Name.

Le ton sera plus sombre

(© Sony Pictures)

Alors que l’intrigue du roman d’André Aciman se déroule en 1987, Luca Guadagnino a fait le choix d’avancer la romance de son long-métrage à l’été 1983. La raison ? La volonté du cinéaste de développer le thème du sida dans le deuxième opus, qu’il envisage comme "un pan important de l’histoire".

En choisissant l’année 1983 pour Call Me by Your Name, Guadagnino a ainsi ancré l’idylle de ses personnages au moment des débuts du VIH. Le sequel se déroulant cinq ans plus tard, les amants se verront confrontés au sida (la manière demeure inconnue), alors devenu une véritable pandémie.

Le réalisateur a confié à Hollywood Reporter avoir déjà pensé à une référence significative pour une possible première scène : "Je pense qu’Elio sera un cinéphile, et j’aimerais le voir dans une salle de cinéma, en train de regarder Encore de Paul Vecchiali."

Ce film de 1988, qui relate l’histoire d’un homme tombant sous le charme d’un autre homme après avoir quitté sa femme et sa vie bourgeoise, est le premier film français à aborder le thème du sida.

Les protagonistes seront tous les deux en couple avec une femme

(© Sony Pictures)

Si [attention, spoiler] Oliver annonçait se marier à la fin de Call Me by Your Name, l’avenir sentimental d’Elio, alors terrassé par la peine, demeurait incertain. Mais pas pour le réalisateur, qui a visiblement son avis sur la question :

"Je ne pense pas qu’Elio deviendra nécessairement un homme homosexuel. Il n’a pas encore trouvé sa place. Je peux vous dire que je crois qu’il commencerait à nouveau une relation intense avec Marzia."

Une issue logique au vu du lien qui unit Elio à la jeune française dans le premier opus, mais qui (pas de panique) ne sera pas un obstacle à l’amour des deux hommes. Ces derniers, se retrouvant par hasard, reprendront leur romance là où ils l’ont laissée et partiront ensemble faire un tour du monde.

Une escapade qui fait écho au film Le Secret de Brokeback Mountain sorti en 2005 et dans lequel Ennis et Jack se retrouvent épisodiquement pour échapper à leur vie rangée avec femme et enfants.

Il faudra être (un peu) patient

(© Sony Pictures)

Si l’annonce d’une suite a éveillé les esprits les plus curieux, ces derniers devront s’armer de patience. Interrogé sur son agenda au BFI Film Festival, le cinéaste pense nous laisser le temps de nous remettre de Call Me by Your Name :

"Si l’on fait le calcul, Timothée [Chalamet] aura 25 ans en 2020, et c’est cet âge-là qu’Elio aurait dans le second film."

Compter deux ans pour retrouver la dolce vita italienne, donc. Un délai honnête, s’il se confirme, au vu du travail que représente un long-métrage et la nécessité pour les acteurs (tous attendus) de se libérer pour le tournage. D’ici là, Luca Guadagnino ne semble fermer aucune porte :

"Les 40 dernières pages du roman survolent les 20 années qui suivent la romance estivale d’Elio et Oliver dans leurs vies respectives, donc on peut y voir une indication de la part de l’auteur André Aciman que l’histoire peut se poursuivre… […]

À mon opinion, Call Me by Your Name peut être le premier chapitre des chroniques de la vie de ces jeunes gens que nous rencontrons dans ce film, et si le premier relate l’éveil et le passage à l’âge adulte d’Elio, peut-être que le chapitre suivant questionnera son rapport au monde et à la place qu’il y tient, ses désirs et ce qu’il reste de l’intense aventure amoureuse qui a fait l’homme qu’il est devenu."

Peut-on espérer une trilogie dans la lignée des "Before" de Richard Linklater ? Seul l’avenir nous le dira. Guadagnino a en tout cas laissé entendre à Screen Daily qu’en cas de succès, Elio pourrait devenir son Antoine Doisnel (personnage phare de François Truffaut, qui a fait de nombreuses apparitions dans sa filmographie après Les Quatre Cents Coups). Vous pouvez donc vous y attacher sans retenue.

À voir aussi sur konbini :