AccueilCinéma

On sait enfin pourquoi le tournage d'Indiana Jones 5 n'a toujours pas eu lieu

Publié le

par Arthur Cios

Avant l'arrivée de James Mangold sur le projet, Spielberg a tout tenté – en vain.

Dans le genre projet casse-gueule dont on entend parler depuis plusieurs années, le nouvel Indiana Jones est plutôt bien placé. Après avoir bossé trois ans dessus, Spielberg a passé son tour il y a quelques mois, refilant le bébé à un certain James Mangold. Bien que ravis de l’arrivée de ce dernier, on se demandait pourquoi le papa d’Indy était parti. Nous avons enfin un premier élément de réponse.

Dans une interview pour Den of Geek, le scénariste David Koepp a raconté l’envers du décor. L’homme qui a écrit le script des deux premiers Jurassic Park, de la Guerre des mondes, du dernier Indiana (et de Spider-Man de Sam Raimi et Mission impossible de Brian de Palma, quand même) a bossé main dans la main avec le réalisateur culte sur ce nouveau volet. Et est parti à peu près en même temps que lui. Il explique ainsi :

"J’ai essayé plusieurs versions différentes avec Steven [Spielberg, ndlr], elles contenaient toutes de bonnes idées et d’autres qui ne marchaient pas ; ce qui arrive. Mais c’était vraiment difficile de mettre tout le monde d’accord et d’avoir tous les éléments – Steven, Harrison [Ford, ndlr], le scénario et Disney – réunis ensemble. Et ce n’est pas arrivé."

D’ailleurs, face à l’échec de mettre tout le monde d’accord, et avec le départ de Spielberg et l’arrivée de Mangold, Koepp a décidé de lui aussi se retirer. "La dernière chose que veut un nouveau réalisateur est le scénariste de l’ancien réal", explique-t-il. Malgré tout, Koepp et Mangold ont échangé, et ce dernier gardera peut-être quelques idées des premiers essais.

Il faudra se montrer patient avant d’en savoir plus, car James Mangold a un autre projet sur le feu, à savoir le biopic de Bob Dylan avec Timothée Chalamet. Koepp, quant à lui, vient de sortir en VOD son nouveau film en tant que réalisateur, You Should Have Left.

À voir aussi sur konbini :