Comment Tom Holland a sauvé Spider-Man et l'a fait revenir dans les Avengers

"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" : Tom Holland a parfaitement honoré cette devise.

Le 20 août 2019, les chances de voir un Spider-Man 3 avec Tom Holland étaient : aucunes, niet, nada, no waaaaay. En cause ? Un désaccord entre Disney et Sony sur la présence de Peter Parker dans le Marvel Cinematic Universe (MCU). Les deux studios étant liés par un deal financier, Sony ne contrôle pas totalement l’avenir de l’homme-araignée – dont l’un des super-pouvoirs est de rapporter beaucoup d’argent.

Jusque-là, Disney pouvait utiliser la version de Tom Holland du personnage dans les films du MCU, mais les longs-métrages centrés sur l’homme araignée étaient produits par Sony. Si ces opus restaient sous la supervision de Kevin Feige (PDG de Marvel Studios) en tant que producteur exécutif, Disney touchait moins de 5 % des recettes des films (mais récoltait tous les revenus du merchandising).

Publicité

Mais après le succès de Spider-Man : Far From Home, le studio aux grandes oreilles a voulu renégocier le contrat en demandant un deal à 50-50. Cet accord aurait même pu s’étendre à tous les films du Spiderverse – comprendre tous les spin-off sur les vilains à venir, qui ne font pour l’instant pas partie du MCU, voire les films d’animation. Sony a refusé cette offre – et donc : ciao Spidey !

Depuis la fin du mois d’août, les fans du super-héros étaient donc bien tristes… Jusqu’à la semaine dernière, quand Sony a annoncé que Tom Holland allait retrouver son costume de Spider-Man pour un nouveau film. Quelques jours plus tard, le mystère sur les circonstances de ce retournement de situation vient d’être levé. L’un des acteurs de cette sortie de crise n’est autre que Tom Holland, qui aurait joué un rôle de médiateur entre les deux parties, explique le Hollywood Reporter – qui affirme que Disney touchera 25 % des bénéfices de ce Spider-Man 3 attendu en salles le 16 juillet 2021.

Selon les sources du magazine américain, l’acteur aurait lancé son plan stratégique pendant la D23, où il était invité pour promouvoir Onward. Il a profité de l’occasion pour remercier les fans qui avaient lancé le hashtag #SaveSpiderMan au moment du divorce entre Disney et Sony (sans oublier de citer Tony Stark) avec un panneau "I love you 3,000".

Publicité

https://twitter.com/AshCrossan/status/1165335531317682176?s=20

Du haut de ses 23 ans, la vedette se serait d’abord adressée à Tom Rothman (le PDG de Sony) puis Bob Iger (le PDG de Disney), en les suppliant de trouver un accord – mais comme le souligne la source du Hollywood Reporter, c’est avant tout la perspective de juteux profits pour les deux entreprises qui a débloqué la situation.

Que ce soit pour cette raison ou une autre, notre héros reste Tom Holland.

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 03/10/2019

Copié

Pour vous :