AccueilCinéma

Aux États-Unis, l’explosif Titane s’offre un joli démarrage

Publié le

par Manon Marcillat

Une belle performance pour un film français.

Après avoir décroché sa Palme d’or à Cannes en juillet dernier, Titane entame sa onzième semaine à l’affiche en France et vient de dépasser les 300 000 tickets vendus. Un score plus qu’honorable pour un film interdit aux moins de 16 ans, surtout dans le contexte actuel.

En 2013, la grosse franchise Evil Dead, également interdite aux moins de 16 ans, cumulait près de 356 000 entrées, tandis que le huitième opus de Saw dépassait 535 500 entrées en 2017. Grave, le premier film de Julia Ducournau, lui aussi interdit aux moins de 16 ans, avait engrangé 150 000 entrées en France en 2016.

Il y a deux ans, la Palme d’or Parasite engrangeait environ 1,7 million d’entrées dans l’Hexagone, tandis que la dernière Palme française, La Vie d’Adèle, avait atteint le million de tickets. Toujours en France, la Palme la plus populaire de tous les temps reste Le Salaire de la peur d’Henri-Georges Clouzot, qui a cumulé 6 944 000 entrées en 1953.

À la conquête de l’Ouest

Après avoir été présenté au New York Film Festival et avoir remporté le People’s Choice Award au TIFF à Toronto le 18 septembre dernier, Titane continue sa conquête des écrans à l’international. Le film entame ainsi sa première semaine d’exploitation aux États-Unis avec un joli démarrage en cumulant 516 000 dollars de recettes pour 562 copies distribuées et une classification Rated R (interdit aux moins de 17 ans).

Distribué par Neon, le film de Julia Ducournau se place en dixième position du box-office de la semaine sur le territoire américain et devient ainsi la cinquième meilleure nouveauté de la semaine, après Venom, qui cumule déjà plus de 90 millions de dollars de recettes (un record pour un démarrage depuis la pandémie), La Famille Adams 2, Many Saints of Newark et The Jesus Music. À titre de comparaison, Venom: Let There Be Carnage a bénéficié de plus de 4 000 copies sur le territoire.

En mars 2017, Grave avait quant à lui débuté à près de 25 000 dollars de recettes pour terminer sa carrière américaine à 515 000 dollars, soit les recettes cumulées par Titane en première semaine, qui avait fait un peu moins de 90 000 entrées en France en première semaine. Et la Palme d’or française devrait continuer sur cette belle lancée, suite aux excellentes critiques dont il bénéficie actuellement outre-Atlantique et la renommée de sa réalisatrice, bien identifiée aux États-Unis suite à sa contribution à la série Servant de M. Night Shyamalan, dont elle a réalisé deux épisodes.

À voir aussi sur konbini :