AccueilCinéma

"Elle le voulait" : quand Tarantino prenait la défense de Polanksi en 2003

Publié le

par Marie Jaso

Le réalisateur avait affirmé à l’époque que la relation sexuelle que Roman Polanski avait eue en 1977 avec Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans, n’était pas un viol.

Quentin Tarantino et Roman Polanski. (© JB Lacroix/Venturelli/WireImage/Getty)

Pas de répit pour Quentin Tarantino, rattrapé par ses vieux démons. Alors qu’il vient tout juste de répondre à l’actrice Uma Thurman − qui lui reprochait son comportement sadique sur le tournage des Kill Bill −, une interview compromettante de 2003, dans laquelle le réalisateur prend la défense de son confrère Roman Polanski, vient tout juste de refaire surface.

Il y a 15 ans, le journaliste Howard Stern interpellait Quentin Tarantino au sujet d’un entretien précédent, au cours duquel il avait affirmé être ravi que Polanski ait remporté un oscar (pour Le Pianiste), avant d’ajouter qu’il "ne considérait pas ce dernier comme un violeur".

Interrogé sur le fait que Roman Polanski, "cet homme fou, qui a violé une jeune fille de 13 ans" (en référence à l’affaire Samantha Geimer, que le réalisateur aurait droguée et violée en 1977 lors d’une séance photo) était encensé par Hollywood, le réalisateur avait manqué une nouvelle occasion de garder le silence.

"Il n’a pas violé une jeune fille de 13 ans. C’était un viol statutaire. Il a couché avec une mineure, ce n’est pas un viol. Pour moi, quand vous utilisez le mot 'viol', vous parlez de l’un des crimes les plus violents du monde. Vous ne pouvez pas balancer le mot 'viol' de cette façon. Pareil pour le mot 'raciste'. Il n’est pas toujours bien utilisé."

Lorsque la journaliste Robin Quivers lui a rappelé que la victime présumée − qui aurait été droguée avec des sédatifs et de l’alcool avant son agression − ne voulait pas avoir une relation sexuelle avec Polanski, Tarantino s’est agacé :

"- Tarantino : Non, ce n’était pas du tout le cas ! Elle le voulait, elle est même sortie avec lui et…

- Quivers : Elle avait 13 ans !

- Tarantino : Et d’ailleurs, on parle de la morale américaine, pas européenne.

- Stern : Attendez une minute. Si vous avez des relations sexuelles avec une gamine de 13 ans et que vous êtes adulte, vous savez que c’est mal.

- Quivers : … lui donner des cachets et de l’alcool…

- Tarantino : Écoutez, elle était d’accord avec ça. "

Les liens entre le cinéaste américain et le réalisateur franco-polonais ne s’arrêtent pas là. En effet, Roman Polanski sera l’un des principaux personnages du prochain film de Tarantino, qui reviendra notamment sur l’assassinat de sa femme Sharon Tate par la secte de Charles Manson (on ne sait pas encore qui jouera le jeune Roman Polanski).

À voir aussi sur konbini :