AccueilCinéma

Cette étude recense le nombre de morts dans les films de Tarantino

Publié le

par Lucille Bion

( © Universal Pictures International France )

"And the winner is…"

On ne vous apprend rien en vous disant que dans les films de Quentin Tarantino, il y a des morts. Beaucoup de morts. Réputée sanglante voire violente, l’œuvre du cinéaste regorge de crimes en tout genre. Coups de feu, méthode du scalp, immolations, accident de voitures, strangulations… l’imagination du réalisateur pour tuer ses victimes n’a aucune limite, et c’est ce qui fait de lui un grand conteur pour adultes avides de litres d’hémoglobine.

Clamant toujours haut et fort qu’il s’arrêterait à dix films, Quentin Tarantino aurait donc livré son avant-dernier film Once Upon a Time in Hollywood dans la fosse aux lions du cirque cannois en 2019, en s’attirant les éloges des critiques. En attendant de savoir ce qu’il nous réserve pour son dernier projet, les journalistes de ScreenRant ont fait le bilan… des morts. À travers une étude mortuaire du travail du cinéaste, ils tentent de classer les films selon leur nombre de morts.

Sur le haut du podium, on retrouve sans surprise que Inglourious Basterds est le film qui a le plus de meurtres au compteur. Il faut dire qu’en plaçant son intrigue en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale et en tentant de réécrire l’histoire du destin de Hitler, Quentin Tarantino ne prend aucune pincette pour dépeindre cette boucherie nazie.

Au total, nos confrères de ScreenRant décomptent environ 396 morts. Ce résultat approximatif s’explique notamment par le fait que le réalisateur a opté pour des morts hors-champ et l’explosion finale d’une salle de cinéma pleine à craquer.

Un funèbre podium

La médaille d’argent revient ensuite à Django Unchained avec 64 morts, allant de l’explosion de la dynamique à l’attaque de chien en passant par des tirs à balles réelles. Dans ce film qui se situe dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, Quentin Tarantino imagine la rébellion d’un esclave sur la piste de meurtriers impitoyables. Enfin, en troisième place du podium, on retrouve Kill Bill : Volume I, qui lui colle de près avec 62 morts cette fois. Beatrix Kiddo y révèle toute la rage de sa violence, donnant des scènes de meurtre incroyables dont la plus iconique reste sûrement celle de son affrontement contre Gogo et les "Crazy 88s", qu’elle met à genoux.

Dans la suite du classement, se place The Hateful Eight et ses 20 morts en quatrième position, puis Kill Bill : Volume 2 et ses 13 morts, dont celle de Bill grâce à la technique des cinq points et la paume qui font exploser le cœur. Un classique.

S’ajoutent ensuite Reservoir Dogs avec 11 morts, puis Pulp Fiction qui ne comprend que sept morts et Boulevard de la mort avec six décès épiques. Enfin, Jackie Brown et Once Upon a Time in Hollywood se partagent la dernière place avec quatre morts chacun.

En 2013, une infographie s’était également penchée sur le cas des meurtres dans le cinéma de Mister T., indiquant la manière dont les victimes avaient rendu l’âme, tuées par des bourreaux de sang chaud comme de sang froid. Cette étude comptabilisait déjà environ 560 morts au total, prouvant combien la filmographie de Quentin Tarantino était sans pitié pour ses personnages.

À voir aussi sur konbini :