À Paris, le Surf & Skateboard Film Festival met la glisse à l'honneur

Du 22 au 25 septembre 2016 se tiendra la première édition du Paris Surf & Skateboard Film Festival. Un évènement français qui fait la part belle aux films inspirés par le surf et le skate.

Depuis la sortie de The Endless Summer en 1966, le chef-d'œuvre de Bruce Brown qui fêtait ses 50 ans cet été, le film de glisse est devenu un genre à part entière, qui a inspiré de nombreux réalisateurs tels que Kathryn Bigelow (Point Break, 1991), John Stockwell (Blue Crush, 2002), Curtis Hanson (Chasing Mavericks, 2012) ou encore le légendaire skateur Stacy Peralta (Dogtown and Z-Boys en 2001 et Riding Giant en 2004). Mais en dépit du nombre croissants de productions cinématographiques influencées par le surf et le skate, ces dernières restent toujours sous-représentées dans les salles obscures.

Désireux de leur rendre hommage et d'augmenter leur visibilité, Julien Potart, Élodie Salles, David Couliau, Guillaume Le Goff, Stéphane Borgne et David Turakiewicz, six passionnés de ride et d'image, ont eu l'idée de créer le Paris Surf & Skateboard Film Festival (PSSFF), le premier évènement parisien dédié aux films de surf et de skate, qui se déroulera du 22 au 25 septembre au MK2 Bibliothèque (dans le 13e arrondissement de la capitale).

Publicité

L'affiche du Paris Surf & Skate Film Festival © PSSFF

L'affiche du Paris Surf & Skateboard Film Festival. (© PSSFF)

15 films venus des quatre coins du globe

Au programme ? Une sélection internationale de 15 films, pour la plupart inédits, qui proposera au public parisien un panorama de réalisations qui racontent de belles histoires, mais pas que. Car en plus de souligner la beauté des cultures surf et skate, les documentaires et autres courts métrages sélectionnés apporteront des réflexions sur des enjeux contemporains qui vont bien au-delà de la seule pratique sportive.

On retrouvera par exemple When the Earth Seems to Be Light, qui dresse un portrait moderne de la jeunesse géorgienne ; I am Thalente, qui prouve que le skate peut être moteur d’ascension sociale ; Courbes, qui nous plonge dans le voyage d'une jeunesse en quête de liberté ; ou encore Into the Sea, qui conte le début du surf en Iran et qui s'interroge plus largement sur la relation entre les femmes et le sport dans ce pays.

Des récompenses et des rencontres

Quatre jours durant, ces films seront en compétition et se verront décortiqués par un jury composé de personnalités du monde du surf, du skate et de l’image tels que Patrick O’Dell ou Gibus de Soultrait, qui devront remettre deux prix par pratique (surf et skate) : le prix du meilleur court métrage, et le prix du meilleur documentaire.

En parallèle de ces projections, pour lesquelles seront présents certains réalisateurs, le Paris Surf & Skateboard Film Festival accueillera chaque soir le public au Kiosque débrouï-art (à la pointe du MK2 Bibliothèque) pour des rencontres, DJ sets, expositions et projections de vidéos de surf et skate. On a déjà hâte.

© Courbes/Antoine Besse

Extrait du film Courbes. (© Antoine Besse)

Programmation des films projetés 

Catégorie courts métrages de skateboard :

  • Sam & Antoine, vie de croki de Marion Desquenne (12', France, 2016). Projection en présence de la réalisatrice le jeudi 22 septembre.
  • Ollie Boy de Paul Garcia et Dimitri Pougnet (20'45, France, 2016). Projection en présence des réalisateurs le 22 septembre.
  • Skatekeet d'Edward Cook (16', Pays-Bas, 2015, VOSTFR). Première française le samedi 24 septembre.
  • Skaters & Thieves de Jeremy Rubier et AD Jennings (23', Canada, 2015, VOSTFR). Première européenne le 24 septembre.

Catégorie courts métrages de surf :

  • The Adventure of NASASA d'Ian Lewis (12', États-Unis, 2015, VOSTFR). Première européenne le 22 septembre.
  • The Accord de RC Cone (19'31, Islande, 2016, VOSTFR). Première française le 22 septembre.
  • The Freedom of the Fish de Xabi Clavero (9', Espagne, 2015, VOSTFR). Première française le 24 septembre.
  • Paul de Victor van Vloten & Robert van Wingerden (15', Pays-Bas, 2015, VOSTFR). Première française le 24 septembre.

Catégorie documentaires skateboard :

  • I am Thalente de Natalie Johns (88', États-Unis, 2015, VOSTFR). Première européenne le vendredi 23 septembre en présence du skateur Thalente Biyela.
  • Grumpy Old Skaters de Christopher Sanitate & Klas Hjertberg (56'30, Suède, 2014, VOSTFR). Première française le samedi 24 septembre.
  • La belle vie de Marion Gervais (59', France, 2016). Projection le samedi 24 septembre.
  • When the Earth Seems to Be Light de David Meskhi, Salome Matschaidse et Tamuna Karumidze (75', Russie, 2015, VOSTFR). Première française le 24 septembre en présence de la réalisatrice Tamuna Karumidze et de l'un des protagonistes du documentaire.

Catégorie documentaires surf :

  • Courbes d'Antoine Besse (52', France, 2015). Projection le vendredi 23 septembre en présence du réalisateur.
  • Frio de J-P Veillet (Canada, 2016, VOSTFR). Première européenne le dimanche 25 septembre
  • Into The Sea de Marion Poizeau (52', France, 2014, VOSTFR). Projection en présence de la réalisatrice le 25 septembre.

La première édition du Paris Surf & Skateboard Film Festival, dont Konbini est partenaire, se tiendra du 22 au 25 septembre 2016 au MK2 Bibliothèque de Paris (128-162 Avenue de France, 75013). Prix à la séance ou au forfait. Plus d'informations sur mk2.com.

Par Naomi Clément, publié le 05/09/2016

Copié

Pour vous :