Le superordinateur Watson crée une bande-annonce pour un film d'horreur

Le superordinateur Watson, créé par IBM, a été chargé de sélectionner les plans de la bande-annonce du film d'horreur Morgane. Et la machine s'en est plutôt bien tirée.

À une époque où le blockbuster moyen distille sneak peeks, teasers et bandes-annonces non officielles durant l'année qui précède sa sortie, faire monter la hype avec un bon trailer est devenu non seulement un art mais un enjeu vital pour la réception d'un film. Coller le spectateur au siège sans lui balancer tout à la tronche, lui donner envie de voir le film immédiatement tout en l'incitant à payer sa place de ciné : l'assaisonnement émotionnel d'une bande-annonce doit intégrer une palette de sentiments contradictoires, et semble donc une tâche typiquement humaine. Et pourtant : la bande-annonce de Morgane (Morgan, en VO), un Lucy horrifique qui rappelle le destin d'Eleven de Stranger Things (mauvais timing, les gars), a été en partie créée par une intelligence artificielle (IA). Et, à vrai dire, elle ne s'en sort pas mal.

Publicité

Derrière la console de montage, on retrouve l'une des machines les plus connues de l'intelligence artificielle : le Watson d'IBM, connu pour sa capacité à éclater tout le monde au jeu télé Jeopardy!, à détecter des leucémies rares ou à se compliquer la vie pour cuisiner des tartes. Si IBM a décidé, après plusieurs tâtonnements, d'allouer les ressources de Watson à la recherche médicale, l'IA-couteau suisse s'est donc chargée, entre deux boulots, de monter une bande-annonce.

Une aide humaine pour le final cut

Pour ce faire, explique le responsable du projet, John Smith, Watson a d'abord ingéré une centaine de trailers de films d'horreur segmentés par plan, histoire d'identifier les ressorts d'une bonne bande-annonce. La machine a ensuite trié ces segments en catégories : une analyse visuelle des protagonistes, qui lui a permis de labelliser chaque scène selon l'émotion exprimée, via une analyse audio pour associer le son à chaque sentiment et une étude de la composition des plans afin d'identifier les scènes-clés d'un film. Une fois cette base de données construite, le système a "regardé" le film Morgane, puis en a extrait 10 moments-clés, pour un total de six minutes.

Une fois le boulot terminé, c'est quand même un monteur humain qui a pris le relais et s'est chargé d'associer ces segments de la meilleure manière, d'ajouter les ambiances sonores et les fondus entre les différents éléments. Si une majorité des scènes sélectionnées par Watson se retrouvent dans les autres bandes-annonces du film, plusieurs sont néanmoins inédites, ce qui offre une piste de réflexion intéressante : même chargé de reproduire la méthode humaine constatée après visionnage des autres trailers, la machine a identifié des motifs que les réalisateurs de la 20th Century Fox, partenaire du projet, n'ont pas vus. Et si l'IA n'a pas encore eu droit au final cut, elle a quand même amélioré le travail de ses collègues humains : alors que la construction d'une bande-annonce prend normalement une dizaine de jours, celle-ci a été bouclée en 24 heures. À vous de voir, maintenant, si ce trailer vous semble plus convaincant que les autres.

Publicité

Découvrez ci-dessous les coulisses du projet :

Morgane, réalisé par Luke Scott, avec Kate Mara, Anya Taylor-Joy et Paul Giamatti, sortira au cinéma le 28 septembre 2016)

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 02/09/2016

Copié

Pour vous :