AccueilCinéma

Stephen King comprend pourquoi J. K. Rowling n'arrive pas à lâcher Harry Potter

Publié le

par Kate Lismore

Une journaliste du New York Times se demande pourquoi J. K. Rowling ne lâche pas son célèbre sorcier. Le maître de l'horreur, le romancier Stephen King, lui a fourni des éléments de réponse.

On connaît Stephen King en tant que maître de l’horreur. Beaucoup de ses livres ont été adaptés au cinéma et ont fait des films incroyables, comme Shining, Misery ou Carrie. Il est donc plutôt bien placé pour expliquer pourquoi J. K. Rowling, qui connaît un succès tout aussi éclatant, n’en finit pas d’écrire des livres qui poursuivent la saga Harry Potter, au succès phénoménal.

Au-delà des raisons financières, selon Stephen King, il est difficile de se détacher de la pression sociale et du lien émotionnel que l’on développe avec une série au long cours.

Si J. K. Rowling a écrit quatre autres romans, plus spécifiquement destinés aux adultes, elle continue à s’impliquer dans son site, Pottermore. Elle a également écrit les Animaux fantastiques ainsi qu’une pièce de théâtre : Harry Potter et l’enfant maudit.

Sarah Lyall, dans un long article du New York Times s’interroge sur les raisons qui poussent J. K. Rowling à continuer d’écrire pour les fans de Harry Potter. Pour étayer son argumentaire, la journaliste cite Stephen King, un auteur qui a lui-même écrit de nombreuses séries de livres, comme La Tour sombre (huit tomes), en cours d’adaptation pour le cinéma.

"Je pense qu’elle aime les fans de Harry Potter, et c’est dur pour elle de les laisser tomber. Elle se rend bien compte que des millions de gens ont adoré ces livres.

Les écrivains sentent qu’ils ont une responsabilité face à leur lecteur, et ce qu’elle fait est une manière de leur dire : 'Vous en voulez encore ? Je vais vous en donner encore.'"

Il est vrai que les fans de Harry Potter se comptent en millions et que la série a procuré beaucoup de joie aux grands et aux petits. On dit même que le livre soulage et réconforte les dépressifs.

J. K. Rowling a refusé de répondre aux questions de la journaliste, mais on peut imaginer pourquoi elle est heureuse de continuer à faire vivre le monde de Poudlard. Et Stephen King est particulièrement bien placé pour le comprendre.

Dans un tweet, sans rapport avec l'article du New York Times, l'écrivaine anglaise explique pourquoi elle déborde encore d’idées pour faire vivre Harry, Ron et Hermione.

À lire -> En images : la pièce Harry Potter présente Ron, Hermione et la nouvelle famille Weasley

À voir aussi sur konbini :