DR

Un docu perdu sur L’Empire contre-attaque fait surface sur YouTube

Un documentaire sorti en 1980, que l’on doit au réalisateur français Michel Parbot, sur le cinquième épisode de la mythique saga vient de ressurgir des limbes de la Toile.

Les premières notes des compositions de John Williams se font à peine entendre, qu’il est déjà impossible de résister à l’appel des 58 minutes de ce documentaire. Il y a trois semaines, des internautes ont eu la bonne surprise de voir ressurgir sur YouTube un docu sur les coulisses du cinquième volet (enfin, le deuxième dans l’ordre de parution) de la saga Star Wars, L’Empire contre-attaque.

Publicité

Ce documentaire, destiné à la télévision, a été diffusé une seule fois à l’époque de la sortie du film, avant de totalement disparaître des archives. Pourtant, ce making-of réalisé par le Français Michel Parbot pour Sygma Television est une véritable mine d’infos sur la création du cinquième épisode de la franchise. On retrouve ainsi de nombreuses séquences en présence de Harrison Ford, Mark Hamill, Carrie Fisher et compagnie, en plus des propos toujours pertinents du réalisateur Irvin Kershner, du créateur et scénariste George Lucas et du producteur Gary Kurtz.

On peut ainsi mieux comprendre la conception (presque artisanale) de certaines scènes du film mythique. Notamment celles sur la planète Hoth, qui ont été tournées en Norvège dans des conditions extrêmement difficiles. Si les moyens mis en place étaient alors colossaux, la technologie n’était évidemment pas aussi développée qu’aujourd’hui.

D’où l’importance pour l’équipe du film d’avoir des scènes réalistes, que ce soit dans l’élaboration des personnages (pour que le public ait de l’empathie), des scènes de combat (on peut se délecter de l’entraînement au sabre de Mark Hamill), ou encore des décors (on pense notamment à la construction de Hoth et de ses faux couloirs de glace).

Publicité

L’une des meilleures BO de l’histoire du cinéma

Tout cela nous donne un documentaire très dynamique et fourni, uniquement grâce aux images et témoignages de l’époque. On peut aussi admirer le travail d’orfèvres des maquettistes, ou encore la création de l’iconique Yoda.

L’enregistrement de la bande originale, certainement l’une des plus réputées de l’histoire du cinéma, était également un challenge de taille. D’autant plus qu’il y avait alors tout un orchestre à coordonner, sous la houlette du grand John Williams.

Tout cela a représenté un énorme travail d’équipe, où quasiment chacun a eu une tâche cruciale à accomplir. En résulte l’un des films les plus ancrés dans la pop culture – et de loin le meilleur Star Wars (jusqu’à preuve du contraire).

Publicité

Par Guillaume Narduzzi, publié le 23/10/2018

Pour vous :