(© Disney)

Un passage silencieux de Star Wars VIII contraint des cinémas américains à avertir le public

Aux États-Unis, après des plaintes accusant une erreur technique, Star Wars : Les Derniers Jedi se dote d’un avertissement pour une scène de 10 secondes de silence. Un bon moyen d’éviter des réclamations insensées.

(© Disney)

Dans le genre complètement dingo, cette information pas vraiment capitale attire tout de même l’attention de nombreux cinéphiles, pour son absurdité sidérale. Dans Star Wars : Les Derniers Jedi, sorti mi-décembre, un passage d’une durée d’environ 10 secondes est totalement silencieux, lors de l’un des moments clefs de l’intrigue.

Publicité

Le problème, c’est que la chaîne de cinémas américaine AMC aurait reçu des plaintes au sujet de cette coupure volontaire de la part du cinéaste Rian Johnson, selon Comme au cinéma.

Des mesures ont donc été prises, pour éviter d’éventuelles réclamations. Quelques cinémas américains avertissent désormais les spectateurs avant l’achat de leur place :

Publicité

Traduction : "Les Derniers Jedi contient une séquence, approximativement au bout d’une heure et 52 minutes de film, où tout le son est coupé pendant 10 secondes. Si les images continuent de défiler sur l’écran, vous n’entendrez en revanche rien. C’est intentionnel de la part du réalisateur, pour des raisons artistiques."

Le site Collider a réussi à contacter Ben Morris, le superviseur des effets visuels du film, qui fait l’éloge de cette scène marquante :

"Nous espérions que cela résonne chez le spectateur, à la fois comme une partie importante du récit et comme un effet visuel frappant. Quand j’ai entendu des cris et des halètements au milieu du silence lors d’une séance, j’ai trouvé ça fantastique. On a compris que ça avait fonctionné. C’était une première dans l’univers de Star Wars."

Publicité

Espérons qu’avec ces sages paroles le public scandalisé (parce que trop habitué au bruit des sabres laser ?) prenne un peu de recul et profite de ce joli spectacle.

Par Lucille Bion, publié le 28/12/2017

Copié

Pour vous :