BlacKkKlansman : comment Spike Lee a dégoté une chanson inédite de Prince

Le réalisateur pense que la chanson était destinée au film.

Situé dans le Colorado des années 1970, BlacKkKlansman raconte l’histoire réelle de Ron Stallworth, un policier noir qui se fait passer pour un raciste blanc afin d’infiltrer le Ku Klux Klan.

Publicité

Si le film prend la forme d’une comédie déjantée, son message n’en est pas moins politique. De Malcolm X (1992) à Chi-Raq (2016), en passant par Do the Right Thing (1989) ou le documentaire Michael Jackson’s Journey From Motown To Off The Wall (2016), Spike Lee s’est toujours engagé à raconter le monde du point de vue des Afro-Américains des États-Unis.

Le film dépeint une époque passée mais les tensions raciales et les discriminations sont toujours d’actualité, notamment à l’ère de la présidence de Trump. La fin de BlacKkKlansman comprend d’ailleurs une vidéo en rapport avec l’attentat de Charlottesville en août dernier, lorsqu’un suprémaciste fonce avec sa voiture dans une foule de manifestants antiracistes, tuant Heather Heyer, une jeune femme de 32 ans.

Lors d’une conférence de presse à Cannes – où le film a reçu le Grand Prix du jury – le cinéaste de 61 ans n’a pas mâché ses mots contre Trump : "À un moment décisif, pas seulement pour les Américains mais pour le monde, ce fils de pute aurait pu choisir l’amour contre la haine, a-t-il déclaré. Et ce fils de pute n’a pas dénoncé le putain de Ku Klux Klan, l’Alt-right et ces fils de putes de nazis."

Publicité

Une pépite inédite

Bien entendu, la dénonciation prend une autre forme dans l’œuvre cinématographique. Les choix musicaux par exemple jouent un rôle à part entière dans l’univers de Spike Lee.

Pour accompagner la scène finale de BlacKkKlansman, le réalisateur a déniché une chanson inédite de nul autre que Prince. Dans une interview avec Rolling Stone, Spike Lee explique avoir retrouvé le morceau grâce à son ami Troy Carter, qui travaille chez Spotify et gère aussi le patrimoine artistique de Prince. Après avoir visionné le film en privé, Carter lui aurait dit : "Spike, j’ai une chanson pour toi."

Suite à son décès en 2016, de nombreuses chansons, images et vidéos de l’artiste sont encore dans les tiroirs. Pour Spike Lee, c’était la volonté de l’artiste que sa chanson soit dans son film : "Prince voulait que j’aie ce morceau, je m’en fous de ce que les gens peuvent dire. […] Il n’y a pas d’autre explication. Cette cassette se trouvait dans une cave/sous-sol. À Paisley Park. Et tout à coup, sortie de nulle part, elle est redécouverte ? Ce n’est pas un accident."

Publicité

En 1992, Denzel Washington jouait le rôle principal dans Malcolm X (1992) qui lui a valu une nomination aux Oscars. Plus de vingt-cinq ans après, le cinéaste a choisi son fils, John David Washington pour jouer le détective Ron Stallworth. Adam Driver (Girls, Star Wars) campe le flic blanc qui va aider Stallworth à infiltrer le Ku Klux Klan.

BlacKkKlansman : j’ai infiltré le Ku Klux Klan sortira en salles le 22 août 2018.

Par clara hernanz, publié le 07/08/2018

Pour vous :